SUD-Rail
MENU

Pourquoi le TGV est devenu un luxe en France.

La fin du TGV pour tous ?

La SNCF commercialise les billets TGV des nouvelles lignes à grande vitesse vers Bordeaux et Rennes qui seront exploitées à partir du 2 juillet prochain. Avec des hausses de tarifs importantes, mais des possibilités de prix cassés.

La vitesse a un coût, donc un prix. Et lorsque la vitesse augmente, les tarifs suivent. Il était donc prévisible que la mise en service en juillet prochain des TGV de la ligne « Océane » vers Bordeaux et de la ligne « Armorique » à Rennes, vingt-huit ans après le TGV Atlantique, se traduise par une augmentation des tarifs sur ces destinations.

Pour un gain de temps de 35 minutes entre Paris et Rennes et de 70 minutes entre Paris et Bordeaux, la SNCF commercialise depuis le 15 mars des billets TGV moyennant une hausse de 6 euros dans le premier cas et de 10 euros dans le second pour un trajet simple en première classe payé plein tarif. Soit environ 15% de hausse sur la base d’un tarif à 67 euros pour Bordeaux. Un saut quantitatif important ; tout dépend de la valeur que l’on donne au temps gagné.

Toutefois, compte tenu des modulations tarifaires qui prennent en compte les horaires des trajets et les jours ainsi que les délais de réservation, il ne s’agit là que d’une moyenne sur les tarifs de base. Par exemple, la SNCF met en avant une offre pouvant descendre à 45 euros pour Bordeaux et 35 euros pour Rennes. Mais il s’agit de tarifs sur les trains… les moins demandés.


Documents à télécharger

  Pourquoi le TGV est devenu un luxe en France
Accéder à l'agenda complet

Les actualités SUD-RAIL

DÉLÉGATION CSE FRET
Monsieur le Président, Depuis début mars, des salariés affectés sur différents sites du Nord, du (...)
Masque ou pas masque !? La direction change (un peu) de politique !
Depuis le début de la crise, garantir la sécurité sanitaire des salarié(e)s est un vrai combat. (...)
RAPPORT D’ENQUÊTE IMMÉDIATE DA SPE
DROIT D’ALERTE EN MATIERE DE SANTE PUBLIQUE ET D’ENVIRONNEMENT ENQUETE IMMEDIATE DES MEMBRES CSE (...)
5 Repos 35 heures imposés ! Une mesure unilatérale et injuste !
Depuis fin Mars, la direction a profité des mesures antisociales du gouvernement liées au (...)
Voir toutes les actualités