SUD Rail
MENU

Rail à Défendre N°15 - En Mai amplifions la grève et nous allons gagner !

Rassemblements le 3 mai, et le 7 mai tous à Matignon !

LE 3 MAI des rassemblements unitaires sont organisés partout en France,
LE 7 MAI TOUS A MATIGNON, montrons notre détermination ! Édouard Philippe reçoit les fédérations, tous à Paris pour le retrait du Pacte Ferroviaire !!

→ Faisons tomber l’idéologie de la séparation infrastructure/exploitation, portée par le « pacte ferroviaire »,
→ Gagnons le maintien du statut de l’entreprise publique,
→ Unifions le statut des salariés du rail sur celui des cheminots.

Ils veulent désintégrer le système ferroviaire et depuis un mois ils se cachent (gouvernement et patrons) derrière un rideau de fumée. La ministre des transports est sous tutelle du 1er ministre, Macron a été contraint d’intervenir pour apaiser l’opinion publique.
➔ C’est le moment de renforcer la grève, pour les stopper dans la casse du service public ferroviaire, et empêcher les capitaux privés d’en récupérer les parties rémunératrices, que l’argent public a construites.
➔ C’est le moment de renforcer la grève pour maintenir nos conditions sociales, de les étendre aux autres salariés de la branche et bloquer l’ouverture à la concurrence et son idéologie bâtie sur le dumping social.
➔ C’est le moment de renforcer la grève pour lutter contre le morcellement par activités, voué à une filialisation de chacune d’elle (FRET, TER, VFE…).

Le projet de loi n’est ni bon pour les cheminots, ni bon pour les usagers

➔ Le projet de loi entrainera une baisse des salaires entre 20 et 30 % selon les métiers.
➔ Le projet de loi prévoit des évolutions de parcours pro entre toutes les entreprises privées et supprime toute notion d’expérience professionnelle

Maintenant il va falloir négocier, car ce pacte nous n’en voulons pas et tant qu’il ne sera pas retiré nous continuerons !

C’est maintenant une question de survie !!

→ Le projet de loi prépare la filialisation de chaque activité. (FRET, TER, VFE…),
→ Le projet de loi prévoit le licenciement direct en cas de manque de volontaires et de refus de transfert,
→ Le projet de loi en finit avec le statut des cheminots pour les nouveaux embauchés, pour ceux transférés et pour les autres ils sont déjà en train d’en programmer la date de fin !
→ Le projet de loi ne règle ni la dette ni le financement du système ferroviaire public, qui reposera sur les cheminots et les usagers. (suppression d’emplois, fermetures de lignes, augmentation des tarifs, baisse des rémunérations).

Dans les assemblées générales cherchons le moyen d’augmenter la pression sur le gouvernement, au delà des deux jours non travaillés sur cinq.

La grève doit être suivie en masse de façon résolue avec la participation de tous et toutes dans les AG, nous sommes le dernier obstacle à la destruction programmée de l’outil public ferroviaire.

Alors bats toi !!

Battons-nous tous ensemble, après, il sera trop tard !


Documents à télécharger

  Tract "Rail à Défendre N°15".

Les prochains rendez-vous SUD-RAIL

mercredi
23
janvier
Commission Fédérale Juridique
Réunion des référents "Juridique" des syndicats régionaux SUD-Rail pour débattre des dossiers en cours.
mardi
29
janvier
Commission Supérieure de la Santé
Réunion de la Commission Supérieure de la Santé
mardi
29
janvier
Liaison Nationale SUGE
Réunion des militants SUGE des syndicats régionaux SUD-Rail pour débattre de l’actualité revendicative métier.
Accéder à l'agenda complet

Les actualités SUD-RAIL

Ouest Lyonnais : Les CRTT interpellent le directeur de région et obtiennent enfin des réponses !!
Voici plus de 15 jours que les CRTT étaient en grève avec des taux de participation importants : (...)
élections de novembre, un enjeu majeur pour la SUGE et pour l'EPIC SNCF !!!
Pour voter : Ne vous trompez pas !!! Si vous voulez un Compte Rendu des Instances où les (...)
Préavis de Grève du 12 Novembre 2018
Monsieur le directeur, Conformément à l’article L. 2512-2 du code du travail, nous vous déposons (...)
Préavis de Grève du 12 Novembre 2018
Monsieur le directeur, Conformément à l’article L. 2512-2 du code du travail, nous vous déposons (...)
Voir toutes les actualités