SUD-Rail
MENU

NEWREST - WAGONS LITS PROFITEUR DE LA CRISE COVID

La société NEWREST – WAGONS LITS profite de la crise sanitaire actuelle pour opérer un travail de sape progressif des acquis sociaux et des conditions de travail des salarié.e.s assurant la prestation de restauration à bord des TGV et des trains Intercités.

La restauration ferroviaire, frappée de plein fouet par cette crise sans précédent, est en arrêt total d’activité sur ordre de la SNCF depuis le 2 novembre 2020 (après un premier arrêt du 16 mars au 4 juillet 2020). En effet, la SNCF refuse aux baristas la possibilité d’exercer leur métier en l’adaptant aux mesures sanitaires mises en place dans le secteur de la restauration tel que le Clic & Collect.

Nous sommes arrivés à une situation ubuesque où les voyageurs peuvent consommer à leur place la nourriture achetée dans toutes les boutiques restées ouvertes en gare au grand désarroi des baristas, laissés pour compte. Cette situation, confortable financièrement pour Newrest (qui continue de bénéficier des larges subventions versées par SNCF ainsi que la prise en charge de la majorité des coûts fixes malgré l’arrêt d’activité) s’effectue au détriment de l’ensemble des salarié.e.s.

En effet, non seulement NEWREST n’a pas proposé le moindre accord d’Activité Partielle de Longue Durée mais est également assignée en justice par l’ensemble des organisations syndicales concernant l’application des modalités légales de paiement du chômage partiel mises en place par le Gouvernement.

Le calcul du chômage partiel effectué est défavorable aux salarié.e.s alors même que l’ensemble de la Direction refuse elle-même de s’y soumettre, un comble alors que cette même direction explique que l’entreprise est en « fermeture administrative ».

Aujourd’hui, NEWREST – WAGONS LITS devance le résultat officiel de l’appel d’offre actuellement en cours (concernant le renouvellement du contrat d’exploitation de la restauration à bord des trains) pour mettre en place d’importants projets de restructuration ayant des répercussions majeures en termes d’augmentation de la pénibilité des conditions de travail et en termes de perte d’emplois.

Plus que jamais, la Fédération SUD Rail revendique l’intégration de l’activité de restauration et d’avitaillement à bord des trains et du personnel rattaché au sein de la SNCF, plutôt que de faire appel à une société privée qui se gave grassement avec de très généreuses subventions accordées.

NEWREST – WAGONS LITS : c’est plus de 15 millions d’euros de cash généré depuis l’obtention du contraten octobre 2013 et 2,5 millions d’euros versés en dividende chaque année jusqu’en 2020 au top management.


En conséquence, la fédération SUD-Rail appelle les cheminots à venir nombreux soutenir les salarié.e.s de la restauration ferroviaire qui se rassembleront à l’initiative de l’ensemble des organisations syndicales le jeudi 25 mars 2021 devant le siège NEWREST situé à Paris – Montparnasse dès 10 heures. (17 rue André Gide – 75019).


Documents à télécharger

  NEWREST Profiteur COVID
Accéder à l'agenda complet

Les actualités SUD-RAIL

CSE Réseau NEN - SUD-Rail et les sièges 3x8 maudits
En l’an de grâce 2021, alors que nos chers cadres pantouflards s’apprêtaient à se lancer dans une (...)
[LN Matériel] La pression monte, accentuons-la !
Dans de nombreux Technicentres TER, Technicentres IDF ou Technicentres Industriels, les (...)
TEMPS IRÉEL - INFO ENTRAVE À LA GRÈVE
LES FAITS : Dans la nuit du 23 au 24 Mars 2021, sur le chantier de renouvellement du Mans, (...)
NAO 2021 !!! STOP aux injustices chez SFERIS !!!
Malgré des efforts consentis, la délégation sud rail n’est pas parvenue à se faire entendre par la (...)
Voir toutes les actualités