SUD Rail
MENU

3ème année consécutive sans augmentation !

Austérité salariale à SNCF.

Réunies pour la Négociation Annuelle Obligatoire (NAO) sur les salaires, les fédérations syndicales ont assisté à un grand show de la direction de SNCF, qui avait pour seule mission d’annoncer une nouvelle «  année blanche  » sur les salaires.
Il est choquant que cette direction, sur ordre du gouvernement, après 2 années de disette salariale, ose annoncer une année supplémentaire de privation pour les salarié-e-s du Groupe Public Ferroviaire qui voient leur pouvoir d’achat fortement diminué depuis 3 ans !

En contradiction complète avec les propos du président PÉPY qui vante dans la presse les bons résultats de SNCF, la direction de l’entreprise publique de son côté, devant les organisations syndicales, met en avant de mauvais résultats et la mise en œuvre de son nouveau dispositif d’organisation du travail de l’encadrement (le « forfait-jours ») afin de justifier sa décision.

La direction avoue que toutes les marges de manœuvre ont été utilisées par les 3,1% d’augmentation pour l’encadrement prévus dans l’accord « forfait-jours ».

SUD-Rail l’avait déjà dénoncé au moment de la signature du forfait-jours, les organisations signataires avalisaient la rupture du pacte social sur les salaires ! On y est !
Leur responsabilité est encore lourde sur ce recul social majeur !

Pas de juste retour pour les agents SNCF qui battent pourtant des records de productivité !

Les travailleurs du rail, avec une forte dégradation de leurs conditions de travail, ont permis à l’entreprise de gagner plus de 10% de productivité en 3 ans, avec le constat d’une inflation qui repart à la hausse et les économistes qui s’accordent sur le fait que ce mouvement va s’accélérer en 2017, ils étaient donc en droit d’attendre une juste revalorisation de leurs salaires.
Alors que les plus hautes rémunérations de l’entreprise ont augmentée de 102% entre 2000 et 2016, les salariés étaient en droit d’avoir une augmentation générale (même somme pour tous)… ils n’auront rien !!

Pourtant de l’argent, il y en … où pourrait-on le trouver ?

En remettant en cause le fameux « Partenariat Public Privé » sur la LGV Sud-Ouest qui va coûter à lui seul, sur ordre du gouvernement, plus de 100M€ par an de déficit à la SNCF. On pourrait également économiser des dizaines de millions en supprimant les pharaoniques budgets de communication ou éviter d’investir plusieurs dizaines de millions d’euros dans un projet incongru de changement de nom du TGV, sans compter les 170 millions d’euros de dividendes reversés à l’Etat... Les exemples de cette gabegie financière, dont les patrons présentent la facture aux agents chaque
année en prônant la rigueur salariale, sont nombreux.

Il y a aujourd’hui urgence à ce que tous les salariés de SNCF puissent bénéficier d’un rattrapage sur des années de disette salariale.

Pour la Fédération SUD-Rail, une revalorisation globale, significative et uniforme (même somme pour tous), Actifs comme Retraités, devient urgente !
Dès aujourd’hui, il faut construire les conditions pour ramener l’entreprise et la tutelle autour de la table des négociations…

Dans le cadre des discussions menées depuis des années, SUD-Rail porte la nécessité d’une réforme de la grille salariale des cheminots (sédentaires, conducteurs et contractuels). Car c’est un déshonneur pour SNCF d’avoir des bas salaires sur des débuts de grilles avec un traitement brut (Cadre Permanent) en dessous du SMIC.

Cette situation devenant totalement intenable voire illégale, devant cette demande forte et légitime l’entreprise n’a eu d’autres choix que de revoir le niveau des plus basses positions de rémunération. Elle a répondu à une petite partie de nos attentes sur le sujet, mais seulement pour se mettre en conformité avec l’évolution du salaire minimum.

En revanche elle annonce qu’elle n’appliquera cette mesure de justice qu’en janvier 2018 … c’est donc bien l’annonce d’une année 2017 à 0% pour tous !

Pourtant « cet effort » ne coûte rien, 11,6 millions€ sur 9 milliards de masse salariale . pour nos dirigeants, les efforts constants des cheminot-e-s ne valent donc que l’équivalent d’1/3 d’une rame TGV ...!

La direction propose donc de revoir les grilles par une évolution de la valorisation des coefficients pour les positions de rémunération de 4 à 11. Cette mesure sera analogue pour les agents contractuels.
Les solutions que la direction retient sont :
- Modification des coefficients de positions de rémunération 4 à 11 (B, C, TA et TB).
- Revalorisation équivalente des contractuels (annexes A1, A3, B et C).
Nb : Suivant la PR cela représente seulement de 6 et 12€ de plus par mois. Aucun effet majeur pour les PR 4 et 5, qui verront seulement leurs compléments de rémunération (atteinte du SMIC) réduire d’autant.

SUD-Rail exige que cette revendication soit applicable avec un effet rétroactif au 01 avril 2017 !!!

Nous devons tous refuser que 2017 soit la 3ème année de baisse de notre pouvoir d’achat !


Documents à télécharger

  Tract Salaires "NAO 2017".

Les prochains rendez-vous SUD-RAIL

mardi
23
octobre
CPC Services Communs
Commission Professionnelle Centralisée des Services Communs (SUGE, APF, ...).
jeudi
25
octobre
Liaison Nationale Trains
Réunion des militants "Agents Service Commercial Trains" des syndicats SUD-Rail pour débattre de l’actualité revendicative métier.
mardi
6
novembre
Commission Mixte Paritaire Ferroviaire
Réunion de la Commission Mixte Paritaire de négociation de la convention collective nationale de la branche ferroviaire (CESE).
Accéder à l'agenda complet

Les actualités SUD-RAIL

Élections de novembre, un gros enjeu pour la filière Matériel !
Après avoir découpé la SNCF en 3 EPIC en 2014, voilà que la filière Matériel va être découpée en de (...)
Victoire des conducteurs Fret de Sotteville après 54 jours de grève reconductible !
Il aura fallu 54 jours aux conducteurs de manœuvre et de lignes locales (CRML) pour gagner le (...)
Tract-Actions - SUD-Rail DT AURA
En plein conflit contre la reforme du ferroviaire, la direction de l’axe TGV a continué son (...)
Courrier au collège employeurs de la Commission Paritaire des Personnels CE/CCGPF.
Monsieur le Président de la Commission paritaire, Comme vous le savez, les négociations (...)
Voir toutes les actualités