SUD-Rail
MENU

Augmentations de salaires...

Pour SNCF, une logique de classe !

Dans le cadre des négociations sur le forfait-jours, la direction de l’entreprise annonce une augmentation des salaires de 3,1%... Oui, mais seulement pour l’encadrement !

En parallèle de cette annonce, la direction avise les fédérations qu’elles devront faire des choix dans les négociations concernant les mesures collectives…. À savoir : soit une augmentation générale des salaires, soit l’aménagement des fins de carrière, etc…

En résumé, il y a de l’argent pour l’encadrement, mais pas pour le reste des cheminots ! Scandaleux !

Pire, alors que la direction a décidé de brider certains contingents de niveaux pour l’exercice de notation 2017/2018 (passage à TB 03 par exemple), elle affiche aussi vouloir favoriser les changements de niveaux de « l’encadrement » : les F, G et H.

Il s’agit donc là d’une véritable logique de classe, une double peine pour la majorité des cheminot-e-s.

Cette mesure discriminante est à l’image de celle qui étrangle les travailleurs en France (mais pas seulement) puisque depuis 2009, le salaire moyen des grands patrons a augmenté d’environ 33%, soit prêt de 400.000 euros annuels  ; le SMIC n’ayant augmenté que de 80 centimes/heure sur la même période. Le rapport entre la rémunération des 10% les plus riches et des 10% les plus pauvres se creuse toujours plus année après année.

Notre direction a elle imposée deux années blanches sur le plan salarial dans le Groupe Public Ferroviaire, enfin, pas tout à fait blanche pour tout le monde quand on constate que cela ne s’applique pas aux 10 plus hautes rémunérations de l’entreprise.

Pour la Fédération SUD-Rail, il faut imposer une revalorisation globale, significative et en somme uniforme pour tous, ACTIFS et RETRAITE-E-S !


Documents à télécharger

  Tract "Salaires"
Accéder à l'agenda complet

Les actualités SUD-RAIL

DCI COVID 18 septembre 2020
Manipulation et Effets d’Annonces !!
A grand renfort de communication, le gouvernement annonce un plan de relance de 4,7 milliards (...)
L’UTP déconfine son envie de libéralisme
Cette CPPNI du 02 septembre devait aborder : la mise en place de l’APLD, les garanties sociales (...)
Les salarié(e)s de la SNCF eux aussi se seraient bien passé(e)s ...
Les salarié(e)s de la SNCF eux aussi se seraient bien passé(e)s : * • Du blocage salarial qui (...)
Voir toutes les actualités