SUD-Rail
MENU

Aggravation des inégalités !

Qui peut raisonnablement croire qu’une inégalité et une concurrence entre statutaire et nouveaux embauchés ne va pas s’installer ?

Qui peut croire que la direction ne va pas tenter de marginaliser les cheminots pour mieux revenir sur leurs acquis ?

Refusons la concurrence entre salarié(e)s à statut ou non !

On le constate au quotidien, la concurrence entre salarié(e)s ne bénéficie qu’au patron, qui peut augmenter la productivité, faire de l’austérité salariale, tout en se réfugiant derrière les excuses de compétitivité et de concurrence. Avec SUD-Rail, refusons le double niveau entre statutaires/RH0254 et nouveaux embauchés qui n’engendrera que précarisation et moins disant social pour tous.

A partir du 5 décembre, SUD-Rail ira aussi exiger du gouvernement que l’ensemble des éléments sociaux du statut soient conservés par tous !
Pour tous les salarié(e)s embauché(e)s au titre du RH0254, pas de choix, pas de maintien de leurs acquis, ce sera le transfert automatique vers le nouveau contrat de travail … Ou la porte !

Aujourd’hui, la direction ne donne aucune garantie que les éléments du contrat de travail liés au RH0254 soient maintenus dans le nouveau contrat. Fini l’indexation du salaire sur l’ancienneté, Fini le droit disciplinaire, Fini les congés liés au statut voire fini la stabilité de l’emploi lié au RH0910 !

A Partir du 5 décembre,
Tous en grève pour garantir nos droits !


Documents à télécharger

  Fin du statut : aggravation des inégalités !
Accéder à l'agenda complet

Les actualités SUD-RAIL

CHÔMAGE PARTIEL REPOS IMPOSÉS PCA
Lors de la réunion du Comité Social et Économique du 28 Avril, le directeur du FRET a fait un (...)
DÉCLARATION PCA + ACTIVITÉ PARTIELLE
Monsieur le Président, Vous organisez aujourd’hui une consultation conjointe du CSE FRET tant sur (...)
DÉCLARATION CONGÉS REPOS
Monsieur le Président, SUD-Rail n’ira pas par quatre Chemins, ce que vous demandé aux cheminots du (...)
DÉCLARATION LIMINAIRE
Nous vivons actuellement une crise sanitaire extraordinaire. Bien que depuis le mois de (...)
Voir toutes les actualités