SUD Rail
MENU

Rail à Défendre N°3 - L’État confirme le rapport Spinetta… La direction SNCF veut tout liquider !

La Bataille commence !!!

Ce vendredi 30 Mars, le gouvernement a présenté aux Fédérations SUD-Rail, CGT, UNSA, CFDT, FO ses orientations concernant l’ouverture à la concurrence. La ministre vient confirmer les préconisations du rapport Spinetta. Il confirme sa volonté d’une société ultra-libérale, la destruction du service public, la régression sociale généralisée, une politique à deux vitesses.

Une ouverture à la concurrence dictée par les patrons !

Ouverture sauvage à la concurrence de la grande vitesse et des TET dès 2019, sans transfert de personnels, avec à la clé une péréquation des péages et une augmentation certaine des tarifs sur les plus grosses dessertes. Pour les transports régionaux de voyageurs, la ministre confirme le calendrier et la méthode prévue par le 4ème paquet ferroviaire et le rapport Spinetta ; possibilité donnée aux régions de réaliser des appels d’offres à partir de décembre 2019 et à partir de 2023 pour l’Ile-de-France.

La pression des lobbys patronaux fait que l’ouverture à la concurrence se ferait au pas de charge !

Transfert des personnels, pas de statut ni de RH pour les cheminots !

1- Le gouvernement annonce le volontariat avec un pistolet sur la tempe ; à défaut, ce sera le transfert obligatoire (ou licenciement en cas de refus) ! La mort ou TchiTchi !
2- Pas de garanties sur : la rémunération, les accords collectifs et le bénéfice les textes SNCF au-delà des 15 mois prévus par le Code du Travail.
3- Renvoi à un accord de branche (une négociation avec les patrons) pour définir les conditions de transferts !

La direction annonce qu’elle veut profondément modifier notre statut pour les rares qui resteraient !

A cette attaque du gouvernement sur les droits des cheminots, se rajoute la direction qui annonce qu’elle s’apprête à modifier unilatéralement le statut pour le mettre en adéquation avec le cadre des autres grandes entreprises (l’alignement par le bas) ! Ces provocations, associées à un passage en force au parlement en 4 jours (du 9 au 12 avril), montrent qu’il faut se mobiliser de manière forte pour contrer ce gouvernement qui veut se payer les cheminots et cette direction qui joue la provocation !

Annonce de la suppression du dictionnaire des filières !

Comme pour le statut, la direction annonce également la suppression du dictionnaire des filières… Métiers, déroulement de carrière… elle veut profiter du pacte ferroviaire pour remettre en cause l’ensemble du pacte social des cheminots. On est bien loin des déclarations d’amour aux cheminots du président Pepy d’il y a quelques jours… C’est clairement une attaque globale contre l’entreprise publique et les cheminots !

Le gouvernement persiste, la direction enfonce le clou.

Alors maintenant, c’est : La Grève !!


LES CHEMINOTS, TOUTES O.S. CONFONDUES, ADHERENTS OU PAS DOIVENT ETRE LES SEULS DECIDEURS !
OUVRONS LES DEBATS ET DISCUTONS ENSEMBLE POUR UN AUTRE AVENIR, UNE AUTRE SOCIETE !

MASSIVEMENT EN GRÈVE, DANS LES ASSEMBLÉES GÉNÉRALES ET DANS LES ACTIONS ORGANISÉES PAR LES GRÉVISTES DÈS LE 3 AVRIL !


Documents à télécharger

  Tract "Suite réunion au Ministère".   Affiche "Manifestation du 3 Avril 2018".
Accéder à l'agenda complet

Les actualités SUD-RAIL

Affiche Retraites
Les préconisations du rapport Delevoye vont encore plus loin que celles de la cour des comptes
En juin 2019, la cour des comptes a sorti un rapport sur les régimes spéciaux de la RATP, SNCF et (...)
RAME Zefiro : La direction ouvre les portes à la concurrence !!
La direction ouvre les portes à la concurrence !! La SNCF et les cheminots ne sont pas à (...)
Vote de l’assemblée nationale : la majorité préfère le CETA au climat
L’Union syndicale Solidaires est membre fondateur d’Attac et a partagé les engagements de (...)
Voir toutes les actualités