SUD-Rail
MENU

La politique d’entreprise de la SNCF et du gouvernement détruit le service public et tue aussi ses défenseurs…

Militer n’est pas un crime !!!

Dans la soirée du vendredi 10 mars, Édouard, cheminot militant au sein du syndicat SUD-Rail, mais surtout homme au grand coeur et père, a mis fin à ses jours sur son lieu de travail, en gare de Paris Saint-Lazare.

Victime reconnue par la justice de discrimination de la part de la direction de son établissement, celui-ci avait été récemment sanctionné à 12 jours de mise à pied et à une mutation disciplinaire pour « regard menaçant » envers le directeur de son établissement. Comble du cynisme, le lieu choisi par la direction pour la mutation d’Édouard était Brétigny-sur-Orge, lieu de sinistre mémoire, pour nous cheminotes et cheminots comme pour vous usagers.

La démesure et l’injustice de cette sanction sont à l’image du management made in SNCF. Tout comme la qualité du service qu’elle se doit de mettre en œuvre pour ses usagers, et les conditions de travail impactant la vie de son personnel, tout cela est mis en arrière-plan privilégiant la rentabilité et le « gain de productivité ».

Édouard, faisait partie de celles et ceux qui refusaient que notre entreprise au service de la collectivité soit démantelée pour permettre à la finance de faire main-basse dessus, il faisait partie de celles et ceux qui ne supportaient pas l’injustice et s’était engagé, en devenant délégué du personnel, à défendre ses collègues ainsi que le service public.


Documents à télécharger

  Tract intersyndical aux usagers
Accéder à l'agenda complet

Les actualités SUD-RAIL

DCI COVID 18 septembre 2020
Manipulation et Effets d’Annonces !!
A grand renfort de communication, le gouvernement annonce un plan de relance de 4,7 milliards (...)
L’UTP déconfine son envie de libéralisme
Cette CPPNI du 02 septembre devait aborder : la mise en place de l’APLD, les garanties sociales (...)
Les salarié(e)s de la SNCF eux aussi se seraient bien passé(e)s ...
Les salarié(e)s de la SNCF eux aussi se seraient bien passé(e)s : * • Du blocage salarial qui (...)
Voir toutes les actualités