SUD-Rail
MENU

La relance du service public ferroviaire constitue une dimension essentielle de la lutte contre le réchauffement climatique !

Le Conseil d’Etat ordonne au gouvernement de revoir sa copie en matière de réduction des émissions de CO2 : pour SUD-Rail, la relance du service public ferroviaire constitue une dimension essentielle de la lutte contre le réchauffement climatique !

De renoncements en rase campagne – on songe à la convention sur le climat - en passant par les demi- mesures essentiellement là pour amuser la galerie des commentateurs professionnels, la présidence Macron n’aura été qu’une longue série de discours sans lendemain en matière de lutte contre le réchauffement climatique. « Make our planet great again... mais pas trop » résume ces années perdues.

Associations environnementales, mouvements citoyens et organisations syndicales n’ont eu de cesse de souligner les manques cruels des politiques gouvernementales en la matière. En vain. Il est vrai que Macron ne peut pas se préoccuper sérieusement des questions environnementales tout en étant le petit télégraphiste zélé des multinationales qui sont les principaux pollueurs de la planète.

Le Conseil d’Etat ordonne au gouvernement de revoir sa copie en matière de lutte contre le réchauffement climatique !

Le Conseil d’Etat vient aujourd’hui de donner raison aux associations qui avaient dénoncé l’absence de mesures efficaces prises par le gouvernement. Il s’agit d’une décision sans précédent puisque l’Etat a désormais neuf mois pour prendre des mesures supplémentaires, afin d’atteindre l’objectif de baisse de 40% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030.

Pour la fédération SUD-Rail, il faut impérativement mettre le service public ferroviaire au cœur des politiques publiques contre le réchauffement climatique

SUD-Rail rappelle que le transport ferroviaire est le moyen de transport qui émet le moins de gaz à effet de serre. C’est le mode transport qui répond le mieux aux impératifs du réchauffement climatique.
Si le transport ferroviaire est le mode le plus efficace pour lutter contre ce réchauffement, le service public ferroviaire est son moyen.
Une politique de relance de service public, impliquant la réouverture des petites lignes, le renforcement de l’offre partout où cela est possible, une véritable relance du fret constituent des mesures-clé pour atteindre cet objectif. Au lieu de cela, Gouvernement et patronat du transport n’ont que les mots « concurrence » et « marché » à la bouche. Cela en dépit des résultats désastreux que l’on a pu voir en France avec le Fret ou ailleurs en Europe –le Royaume-Uni comme illustration flagrante de l’échec retentissant du tout marché -, ou dans le monde – l’Argentine met fin à la privatisation du transport ferroviaires après 30 ans d’échecs cuisants en la matière.

A l’heure où certains pays connaissent des températures record (Canada, Mexique, Iran, etc.), SUD-Rail rappelle que le privé et la concurrence nous mènent droit dans le mur.
Seul le service public réalisé par une SNCF dégagée de ses logiques mortifères de profits et de rentabilité est à même d’atteindre l’objectif de réduction des émissions de CO2.


Documents à télécharger

  Communiqué Conseil d’état
Accéder à l'agenda complet

Les actualités SUD-RAIL

Accidents et morts au travail ! Ce n’est pas une fatalité !
Dans un contexte marqué par le décès de 2 collègues cheminots, l’un au technicentre de (...)
SUD-Rail : LE SYNDICAT QUI PROGRESSE LE PLUS !
Avec une progression de 3,38 %, SUD-Rail signe la plus forte progression de l’ensemble des (...)
Préavis de grève
La réunion de Concertation du 05 mars 2024 qui s’est tenue à la suite de la demande de (...)
La fiche de paie de mars 2024 avec + 400€, C’est le fruit des mobilisations … et ça serait possible toute l’année !
Nous venons d’avoir notre fiche de paie de mars avec en moyenne 400 euros bruts en plus. Cette (...)
Voir toutes les actualités