SUD Rail
MENU

Retraites... comment réduire les inégalités ?

On est là pour l’avenir des cheminot-e-s !

La réduction des inégalités n’est pas envisageable avec le régime par points, puisque c’est la totalité de la carrière qui compte.

- 1/3 des retraité-e-s perçoivent 909 euros nets mensuels (1000 euros bruts).
- En 2016, la pension moyenne de droit direct est de 1389 euros bruts (1294 euros nets) : 1065 euros pour les femmes, et 1739 euros pour les hommes.

L’écart entre les hommes et les femmes est de 38,8% de moins pour les femmes. Avec la réversion, cet écart se réduit à 25%. Au niveau des retraites complémentaires : à l’AGIRC, les retraites versées aux femmes correspondent à 40% de celles des hommes - 60% à l’ARRCO. L’écart se réduit, mais très lentement. Depuis 2015, le montant des pensions par rapport aux revenus d’activité décroit.

Le système à points, purement contributif, va accroître les inégalités. Delevoye a annoncé : « … il n’y aura pas de point gratuit… ». Le filet de solidarité va être réduit à minima.

Nous devons débattre du modèle d’égalité que nous souhaitons.

Comment parvenir à un investissement égal des hommes et des femmes dans le travail social, l’éducation des enfants : pourquoi pas une réduction du temps de travail pour tous et toutes afin de permettre un meilleur partage ?

Quel modèle de retraite cohérent doit-on mettre en place afin d’assurer une pension de droit direct ?

- Revenir à une durée normale de cotisation.
- Faire en sorte que toutes les femmes puissent se constituer un droit propre à la pension sans passer par la réversion (ne plus dépendre de droits dérivés).
- Permettre aux femmes de trouver un emploi : mettre en place des modes de garde qui y pourvoient.
- Egaliser les taux d’activité des hommes et des femmes : cela engendrera plus de cotisations qui rentrent, plus de moyens.

Des droits familiaux qui composent les inégalités de carrière ?


En cas de mise en place de droits réservés aux seules femmes, on assisterait à un enfermement des femmes dans leur rôle de mère.

En cas de droits pour les deux parents pour élever les enfants - dans 95% des cas, ce sont les femmes qui y ont recours, et c’est nuisible à la pension.

Si des droits sont prévus sans condition de cessation d’activité : les femmes seront également désavantagées puisqu’elles assurent la majorité des tâches ménagères.

La solution passe donc par l’augmentation des droits directs à pension des femmes !

Il faut :
- Renforcer le lien entre la pension et le meilleur salaire (et donc revenir sur les modes de calcul en vigueur).
- Instaurer une surcotisation patronale sur le temps partiel, car celui-ci est très favorable à l’employeur.
- Revenir sur les anciennes réformes et diminuer la durée de cotisation.
- Revenir sur l’indexation des pensions sur les salaires et non sur les prix !

Toute solution pour améliorer les pensions des femmes améliorera forcément celle des hommes…

Pour en finir avec les inégalités salariales, qui s’amplifient en Retraite, SUD-Rail propose de plafonner les hauts salaires, de supprimer les écarts de rémunération entre les hommes et les femmes, et d’augmenter les salaires en sommes uniformes.


Documents à télécharger

  Tract "Retraites... comment réduire les inégalités ?".
Accéder à l'agenda complet

Les actualités SUD-RAIL

En décembre, nous allons les faire plier !
Le 4 décembre, à 19 heures, le préavis de grève reconductible des fédérations CGT – UNSA – SUD-Rail (...)
Rejoignez la mobilisation, déclarez-vous en grève !
Pour celles et ceux qui sont soumis à DII Pour les personnels non soumis à DII, aucune (...)
Les D2I, mode d’emploi !
Pour savoir si vous êtes concernés, pour comprendre comment fonctionnent les Déclarations (...)
A partir du 5 décembre, toutes et tous dans les Assemblées générales !
La liste des Assemblées Générales de cheminot-e-s triée par département Cette liste sera complétée (...)
Voir toutes les actualités