SUD Rail
MENU

SNCF crée sa propre concurrence !

Venons tous le 30 juin pour dire STOP à la filialisation !

En juin 2016, tout le monde se souvient du Président Pepy rassurant les cheminots, se voulant le chancre d’accords au rabais qui, selon lui et ses partenaires syndicaux, devaient permettre de faire face au dumping que nous imposerait les méchants concurrents ! Un an plus tard, fini les beaux discours, et c’est en grande pompe que les mêmes vont inaugurer une nouvelle filiale ferroviaire : « Transkeo », qui va venir se positionner dans les futurs marchés TER… en développant le moins-disant social.
C’est ça le bilan de G. Pepy et consorts !

Alors qu’en juin 2016, la direction vantait le « cadre social harmonisé » Aujourd’hui, elle inaugure une filiale basée sur le dumping social !

Le 30 juin, en gare du Bourget en Île-de-France, ils seront tous réunis pour inaugurer une nouvelle infrastructure ferroviaire dont la gestion a été confiée par la SNCF à une nouvelle filiale, créée pour l’occasion. La direction, malgré ses dénégations devant les cheminots et leurs représentants, vient bel et bien de créer, en partenariat avec Kéolis, le principal concurrent de l’entreprise publique… Conditions de travail au rabais, salaires minimum, conditions d’emploi « flexibles » … Macron en rêve, la direction SNCF l’a fait !

Précariser l’emploi et les conditions de travail avec les filiales, voilà la (pas) nouvelle idée de nos patrons !

En 2005, la SNCF comptait moins de 30 filiales ; un peu plus de dix ans plus tard, elles sont au nombre de 1250 dans le « groupe » avec toujours le même objectif, externaliser les charges de travail jusqu’ici effectuées par les agents de l’entreprise publique. La Fédération SUD-Rail conteste cette stratégie de l’atrophie du Groupe Public Ferroviaire.

Le 30 juin, venons nombreux exiger la fin du dumping social en interne et l’arrêt des externalisations !

La Fédération SUD-Rail revendique la réintégration de l’ensemble des filiales ferroviaires du groupe et de leurs salarié-e-s dans l’entreprise publique.
Le moins-disant social ne doit pas être la méthode de gestion d’une entreprise publique !

Nous irons tous à Epinay-sur-Seine le 30 juin pour signifier à la direction que nous nous opposons à la stratégie de la concurrence en interne et pour soutenir les salarié-e-s de cette filiale qui revendiquent de meilleures conditions d’emplois. Ce sont les premières victimes de cette stratégie de dumping social !

La Fédération SUD-Rail, comme elle le fait depuis sa création, continuera à se battre pour un même statut pour l’ensemble des travailleurs du rail et contre la privatisation.

La Fédération SUD-Rail se battra aux côtés des salariés de Transkeo, afin qu’ils ne deviennent pas les cobayes low-cost de la direction SNCF.


Pour se rendre à Epinay-sur-Seine :
Prendre le RER C et descendre à la station Epinay/Seine
RDV à 9h30.

La Fédération SUD-Rail a déposé un préavis de grève pour que chacun puisse participer à cette action prévue en milieu de journée.

Alors, pour dire STOP au dumping social, à l’émiettement de la SNCF et envoyer un message fort, venez nombreux, notre avenir sera ce que nous en ferons !


Documents à télécharger

  Affiche "Rassemblement Transkeo".   Tract "Rassemblement Transkeo".

Les prochains rendez-vous SUD-RAIL

mardi
23
octobre
CPC Services Communs
Commission Professionnelle Centralisée des Services Communs (SUGE, APF, ...).
jeudi
25
octobre
Liaison Nationale Trains
Réunion des militants "Agents Service Commercial Trains" des syndicats SUD-Rail pour débattre de l’actualité revendicative métier.
mardi
6
novembre
Commission Mixte Paritaire Ferroviaire
Réunion de la Commission Mixte Paritaire de négociation de la convention collective nationale de la branche ferroviaire (CESE).
Accéder à l'agenda complet

Les actualités SUD-RAIL

Les ASCT ne sont pas des vendus !
Un concours abjecte et une direction nationale « tellement courageuse » ! Cela a fait la UNE de (...)
Va-t-on enfin faire évoluer les agents du Mouvement ??
La Fédération SUD-Rail a participé au Groupe de Travail sur l’évolution des métiers « Mouvement » (...)
Élections de novembre, un gros enjeu pour la filière Matériel !
Après avoir découpé la SNCF en 3 EPIC en 2014, voilà que la filière Matériel va être découpée en de (...)
Victoire des conducteurs Fret de Sotteville après 54 jours de grève reconductible !
Il aura fallu 54 jours aux conducteurs de manœuvre et de lignes locales (CRML) pour gagner le (...)
Voir toutes les actualités