SUD-Rail
MENU

SUD-Rail signataire de l’avenant à l’accord prévoyance et santé contractuel !

Mieux comprendre cette signature

Pour SUD-Rail cette signature est une évidence :

- L’augmentation de prises en charge des prestations n’aurait jamais suffit à absorber les 16 M€ de réserve. Pour information cette somme représente plus de 16 mois de prestations médicales tout confondu (consultations, visites, pharmacie, optique, dentaire, hospitalisation, appareillage, maternité, cure thermale…).
- L’A.N.I obligeant un contrat responsable impose des minimas et malheureusement des maximas. Après plusieurs négociations nous approchons désormais du maxima autorisé découlant de l’Accord National Interprofessionnel signé pour rappel par la CFDT, MEDEF, CFTC, CFE-CGC.
- Ces sommes devaient revenir aux agents injustement sur-prélevés.
- Il est inconcevable de laisser cette immense somme d’argent à des organismes financiers et en plus de payer un impôt sur les produits.

Devant faire avec l’obligation de cette loi voulu par la CFDT, vos représentants SUD- Rail, ont fait en sorte de la rendre moins douloureuse en s’efforçant de rendre cette mutuelle à présent attractive en terme de qualité/prix.

SUD-Rail exige toujours :
- la fin des mutuelles et une prise en charge à 100% de la CPAM.
- La suppression de la journée de carence.
- Une prise en charge à 70% des cotisations par l’employeur.
- Une meilleure gestion administrative du service SNCF dédié, avec un effectif suffisant.

Avec SUD-Rail, osez réclamer cette exigence !!!


Documents à télécharger

  Tract "avenant contractuel"
Accéder à l'agenda complet

Les actualités SUD-RAIL

DCI COVID 18 septembre 2020
Manipulation et Effets d’Annonces !!
A grand renfort de communication, le gouvernement annonce un plan de relance de 4,7 milliards (...)
L’UTP déconfine son envie de libéralisme
Cette CPPNI du 02 septembre devait aborder : la mise en place de l’APLD, les garanties sociales (...)
Les salarié(e)s de la SNCF eux aussi se seraient bien passé(e)s ...
Les salarié(e)s de la SNCF eux aussi se seraient bien passé(e)s : * • Du blocage salarial qui (...)
Voir toutes les actualités