SUD Rail
MENU

Austérité salariale à SNCF pour la troisième année...

0% d’augmentation des salaires !!

Réunie ce jour pour la négociation annuelle obligatoire afin d’établir les augmentations de salaires pour l’année 2017, la Fédération SUD-Rail est choquée que la direction de l’entreprise, sur ordre du gouvernement et après 2 années de disette salariale, ose annoncer une année supplémentaire de privation pour les salarié-e-s du Groupe Public Ferroviaire qui voient leur pouvoir d’achat encore fortement diminuer !

En contradiction complète avec les propos du président Pepy qui vante dans la presse les bons résultats de SNCF, la direction de l’entreprise publique de son côté, devant les organisations syndicales, met en avant de mauvais résultats et la mise en œuvre de son nouveau dispositif d’organisation du travail de l’encadrement (le « forfait-jours ») afin de justifier sa décision d’une troisième année blanche pour les salarié-e-s du groupe public ferroviaire.

Pas de juste retour pour les agents SNCF qui battent pourtant des records de productivité !

Avec le constat d’une inflation qui repart à la hausse et les économistes qui s’accordent sur le fait que ce mouvement va s’accélérer en 2017, les travailleurs du rail, avec une forte dégradation de leurs conditions de travail, ont permis à l’entreprise de gagner plus de 10% de productivité en 3 ans. Ils étaient donc en droit d’attendre légitimement une juste revalorisation de leurs salaires. Sans atteindre l’augmentation des plus hautes rémunérations de l’entreprise qui a évolué de près de 102% entre 2000 et 2016 (et une nette envolée après la crise financière de 2009) ; Après 2 années blanches, les salariés étaient en droit d’avoir une augmentation générale en somme uniforme… ils n’auront rien !!

Pourtant de l’argent, il y en … où pourrait-on le trouver ?

Par exemple, en remettant en cause le fameux « Partenariat Public Privé » de Vinci sur la LGV Sud-Ouest qui va coûter à lui seul, sur ordre du gouvernement, plus de 100M€ par an de déficit à la SNCF. On pourrait également économiser des dizaines de millions en supprimant les pharaoniques budgets de communication ou éviter d’investir plusieurs dizaines de millions d’euros dans un projet incongru de changement de nom du TGV, sans compter les 170 millions d’euros de dividendes reversés à l’Etat... Les exemples de cette gabegie financière, dont les patrons présentent la facture aux agents chaque année en prônant la rigueur salariale, sont nombreux.

Il y a aujourd’hui urgence à ce que tous les salariés de SNCF puissent bénéficier d’un rattrapage sur des années de disette salariale. Pour la Fédération SUD-Rail, une revalorisation globale, significative et uniforme (même somme pour tous), Actifs comme Retraités, devient vitale et s’impose à la direction. Dès aujourd’hui, la Fédération SUD-Rail va construire les conditions pour ramener l’entreprise et la tutelle autour de la table des négociations…
SUD-Rail refuse que 2017 soit une 3ème année de baisse du pouvoir d’achat pour les travailleurs du rail !


Documents à télécharger

  Communiqué "Austérité salariale - 3ème année".

Les prochains rendez-vous SUD-RAIL

mercredi
28
février
CC GPF
Comité Central du Groupe Public Ferroviaire.
mercredi
28
février
Comité National Solidaires
Rencontre de l’ensemble des structures nationales de l’Union Syndicale Solidaires.
jeudi
1er
mars
Bureau National Solidaires
Réunion du bureau d’animation de l’Union syndicale Solidaires composé des syndicats et fédérations membres de Solidaires.
Accéder à l'agenda complet

Les actualités SUD-RAIL

DCI du 22 Février 2018
Monsieur le Directeur, Le 8 mars est la journée internationale de lutte pour les droits des (...)
Est-ce ainsi que les hommes vivent ?
Le sublime poème d’Aragon se faisait l’écho des horreurs du XXe siècle. Hélas cette déploration est (...)
Direction FRET Combi-Express
Objet : Préavis de Grève. Monsieur le Directeur, À la suite de la DCI du 29 Janvier 2018 et de (...)
Les CRTT du T4 en lutte contre la future filialisation de leur établissement !
Région par région la SNCF s’organise actuellement afin de faciliter l’ouverture à la concurrence et (...)
Voir toutes les actualités