SUD Rail
MENU

Répression de syndicalistes en Algérie.

Solidarité avec les syndicalistes du solidarité avec les syndicalistes du SNATEGS .

Communiqué

Répression de syndicalistes à Tizi Ouzou et Bejaia. L’union syndicale Solidaires exprime sa solidarité avec les syndicalistes du SNATEGS, syndicat autonome de la Sonelgaz, et sa plus grande inquiétude face à la répression de la contestation démocratique en Algérie.

Des syndicalistes du SNATEGS (Sonelgaz, entreprise d’exploitation du gaz algérien), membres de la CGATA (Confédération Générale Autonome des Travailleurs Algériens), ont été arrêtés le 21 mars alors qu’ils préparaient une manifestation à Tizi Ouzou. La police a bloqué les accès à la ville pour empêcher cette manifestation. Le SNATEGS a, par le passé, dénoncé un scandale de malversation à grande échelle sur fausses factures, organisée par la direction de l’entreprise, avec la complicité du pouvoir qui a essayé d’étouffer l’affaire en faisant condamner le secrétaire général du syndicat, Mellal Raouf , à 6 mois de prison ferme en décembre 2016 ; condamnation dont il a bien sûr fait appel. Il avait été licencié en 2014 pour avoir créé un syndicat autonome au sein de la Sonelgaz, poumon économique de l’Algérie, avec la toute puissante société d’Etat Sonatrach (pétrole).

Il est clair qu’il s’agit d’empêcher la tenue d’une manifestation légale et légitime et de faire taire les syndicalistes par tous les moyens. A l’heure où nous écrivons ce communiqué, nous apprenons que les 8 syndicalistes arrêtés le 21 puis libérés, ont a nouveau été arrêtés aujourd’hui à Bejaia, où devait s’organiser également une manifestation, et que Mellal Raouf a été, qui plus est, tabassé par les forces de police.

Nous constatons plus généralement un recrue d’essence de la répression contre les syndicalistes et les militant-es de défense des droits de l’homme, ces derniers temps, en Algérie. Les différentes composantes du pouvoir en déliquescence semblent frapper de façon encore plus agressive tout ce qui représente un débordement de la démocratie à leurs yeux de dictateurs : manifestations étudiant-e-s à Alger notamment, blogueurs et journalistes qui osent critiquer le pouvoir emprisonnés...

L’Union syndicale Solidaires exprime sa plus grande inquiétude relativement à la situation des libertés en Algérie.

Nous exigeons la libération immédiate des syndicalistes du SNATEGS.

Pour que cessent les violences du pouvoir à l’encontre des forces démocratiques en Algérie, solidaires avec nos camarades algériens !


Documents à télécharger

  Communiqué "SNATEGS - Algérie".
Accéder à l'agenda complet

Les actualités SUD-RAIL

UNE PIÈCE OBSOLÈTE DE 1966 VALANT MOINS DE 150 EUROS PARALYSE LA GARE SAINT-LAZARE !
Ce matin, mercredi 13 juin 2018, le trafic a été interrompu à l’arrivée et au départ de la Gare (...)
DCI du 4 Juin 2018
Monsieur le Directeur, Dans le cadre des mouvements de grève actuels au sein du GPF SNCF (...)
DCI du 29 Mai 2018
Monsieur, Conformément à l’article 4.2 du titre II de la RH 0826 modifié par l’avenant 2 du 19 (...)
DCI du 29 Mai 2018
Monsieur, Conformément à l’article 4.2 du titre II de la RH 0826 modifié par l’avenant 2 du 19 (...)
Voir toutes les actualités