SUD-Rail
MENU

Souffrances Infralog National - Temps Irréel

L’EXPLICATION DU MOIS :
Le manque de considération et de prise en compte de votre souffrance au travail par la direction de cet établissement et de la ZP NEN a poussé les organisations syndicales à agir !!!

Le contexte :
Nous avons alerté lors d’un CSE la direction de la ZP NEN que nous avions de nombreuses remontées d’agents de tout bord (exécution, maîtrise, cadre) en situation de mal étre, certains se sentant discriminés, se sentant sous évalués, se sentant exploités. Cette direction « centrale » est restée sourde à nos alertes. Pire, la direction « locale » jouant les intimidateurs auprès d’agents qu’elle trouve récalcitrants, arguant le fait que la convention pourrait ne pas être renouvelée, ou jugeant que les contre parties financières devaient comprendre et compenser toutes ces souffrances.

Les faits :
Cette non prise en compte de vos mises en difficulté nous a poussés à déposer un droit d’alerte RPS (souffrance au travail) voté à l’unanimité. Il a été décidé, puisque la direction ne prenait toujours pas en compte cette souffrance de mener une enquête, aidés d’un cabinet d’expertise. Celui-ci a été voté par 3 organsisations syndicales : UNSA, SUD-Rail et CFDT.
À SUD-Rail, quand il faut lutter contre la souffrance au travail, il n’y a pas de petits ou grands syndicats, de petits ou grands élus. Il n’y a que des élus qui veulent faire sortir de cette spirale négative oppréssante, l’ensemble des agents, quelle que soit leur place sociale !!!

Le coût :
Cette expertise, pour venir en aide des enquéteurs élus, est évaluée à 29 500 euros. Le budget à l’année alloué au fonctionnement des élus est de 680 000 euros. Pour exemple, les achats d’ordinateurs mis à disposition des 70 élus le temps de leur mandat, décidés par l’OS majoritaire (CGT) au sein du CSE ont coûté 5 000 euros l’unité soit un total de 350 000 euros. (les élus doivent effectivement être équipés pour travailler, mais un budget moyen de 700 euros pour un ordinateur prêté semblait pour SUD-Rail largement suffisant !). Soit un différentiel permettant une dizaine d’expertises pour la santé des agents.
Donc, oui, il était raisonnable et plus professionnel face à ce type d’enquête de s’armer d’un cabinet d’expertise !!! A SUD-Rail la santé des agents n’a pas de prix !!!

L’organisation :
Les enquêteurs élus du CSE qui seront au nombre de 4 pour SUD-Rail iront sur le terrain rencontrer les agents et feront des entrevues avec les agents volontaires. En complément nous vous proposerons des entretiens approfondis avec des consultants du cabinet d’expertise ORSEU. Il vous sera possible de vous inscrire sur des créneaux d’entretien en visio conférence (peu importe le support) sur des horaires éventuellement décalés (jusque minuit par exemple).
Le tout dans un parfait anonymat, en toute confidentialité !!!

Le but :
La préservation de la santé mentale et physique des salariés, retrouver un cadre social harmonisé, retrouver un environnement de travail apaisé, retrouver une relation entre collègues et supérieurs respectueux des individus.
Nous n’avons aucune intention de faire supprimer votre travail, de faire faire des baisses de charge, juste l’ambition que l’on retrouve une certaine sérénité à travailler au sein de cet établissement avec le respect de l’humain !!!

CETTE ENQUÊTE N’ENLÈVE EN RIEN NOS PRÉROGATIVES D’ÊTRE À VOS CÔTÉS POUR LUTTER CONTRE L’EXTERNALISATION, CONTRE LES RÉORGANISATIONS, CONTRE LES SUPPRESSIONS DE POSTES !!!
NOUS SAVONS FAIRE LES 2....
ON NE LÂCHERA RIEN !!!


Documents à télécharger

  Tract infralog national
Accéder à l'agenda complet

Les actualités SUD-RAIL

LES POTINS DU FRET N°4
Dans ce numéro : 1 EDITO 2 En Direct des Usines 3 AURA Lyon 4 Information Janvier 5 Cluster (...)
Le mutin de Gares & Co - Exam EV9 2ème Partie
Exam EV9.2ème Partie – SUD-Rail G&C fait évoluer les modalités Grâce aux signalements et à la (...)
Table Ronde Matériel Voyages - SNCF Voyages ne répond pas aux revendications
SNCF Voyages ne répond pas aux revendications, Le compte n’y est pas ! Ces derniers jours, (...)
La sûreté n’est pas une priorité
La sûreté n’est pas une priorité de la direction SNCF ! Elle l’assume ! Depuis le passage en CSE, (...)
Voir toutes les actualités