SUD Rail
MENU

Suicides, Violences Managériales, Répression Syndicale...

Alors que les suicides dans l’entreprise SNCF continuent, SUD-Rail interpelle la présidence de la République !

Un Mois de mars meurtrier !

Après que le suicide de notre camarade Edouard ait profondément ému l’ensemble des cheminots et bien au-delà, la situation sanitaire et sociale dans l’entreprise SNCF continue à se dégrader jour après jour. Pour le seul mois de Mars, la Fédération SUD-Rail dénombre pas moins de 6 suicides d’agents dont on peut établir un lien avec le travail, et c’est sans compter ceux dont le lien ne parait pas clairement établi.

Des dirigeants qui cachent la vérité, font pression pour étouffer le scandale et ne prennent aucune mesure pour stopper l’hécatombe !

Aujourd’hui, les dirigeants impliqués dans le suicide d’Edouard sont toujours en place, continuent à convoquer les délégués syndicaux en conseil de discipline et ne font l’objet d’aucune enquête administrative… Sûr de leur impunité, ils ont même refusé de constituer une cellule psychologique pour les salariés qui étaient au quotidien en contact avec notre camarade. Mais, plutôt que de prendre les mesures qui stopperaient la spirale infernale subie par les agents SNCF, la direction nationale a au contraire déclaré l’omerta en interne et fait pression sur les médias pour tenter de minimiser les faits, allant jusqu’à faire pression sur la chaine radio France Inter pour retirer une chronique peu flatteuse pour les patrons de l’entreprise publique…

La Fédération SUD-Rail a interpelé le Président de la République et décidé de ne plus siéger dans l’ensemble des réunions prévues depuis le 15 Mars !

Dans une république où le combat contre tous les extrémismes, même patronaux, est plus que jamais d’actualité, la Fédération SUD-Rail a saisi, pour qu’ils fassent cesser cette politique de violence sociale, le Président de la République et les principaux ministres en charge. Il est urgent de faire la lumière et d’enquêter sur ces drames, et comme pour d’autres tragédies qui ont touché le groupe Orange, de remplacer les dirigeants responsables de cette situation.

En hommage à nos camarades et collègues qui sont morts au travail et du travail, dans l’attente de mesures fortes décidées, à l’Elysée ou ailleurs, la Fédération SUD-Rail a décidé de quitter l’ensemble des réunions convoquées par l’entreprise, en commençant par le Comité Central du Groupe Public Ferroviaire prévu ce 22 Mars.


Documents à télécharger

  Communiqué "Suicides, Violences Managériales, Répression Syndicale".

Les prochains rendez-vous SUD-RAIL

jeudi
9
novembre
Bureau National Solidaires
Réunion du bureau d’animation de l’Union syndicale Solidaires composé des syndicats et fédérations membres de Solidaires.
lundi
13
novembre
Liaison Nationale SUGE
Réunion des militants SUGE des syndicats régionaux SUD-Rail pour débattre de l’actualité revendicative métier.
mercredi
6
décembre
CC GPF
Comité Central du Groupe Public Ferroviaire.
Accéder à l'agenda complet

Les actualités SUD-RAIL

Accident du passage à niveau de Nangis...
Le 21 avril 2015, le train n°1646 en provenance de Belfort percutait un convoi exceptionnel (...)
D’ici 2021 : Mise à mort des caisses principales !
Après la fermeture des BCC annoncée en avril 2016, la direction financière de Voyages qui a en (...)
Mesures « bas salaires » 2017...
Lors de la Commission paritaire de mai dernier, le collège employeurs avait annoncé qu’il (...)
Victoire de grève dans les EIC
Par ces grèves, SUD-Rail et l’ensemble des collègues mobilisés font la preuve que par la solidarité (...)
Voir toutes les actualités