SUD Rail
MENU

Compte Rendu du Comité National SURETE du 15 décembre 2017

L’avenir de la SUGE au sein de l’EPIC SNCF est moribond !

Monsieur VOLANT déclare qu’il souhaite travailler avec l’ARAFER, il veut en faire un allié et pas un frein. Les agents de la SUGE auront autant d’heure à effectuer pour les activités en 2018 qu’en 2017. La direction veut continuer de travailler sur le Relevé d’Identité (RI) puisque les agents ont de moins en moins la possibilité d’obtenir la présence des forces de l’ordre puisque les RI reviennent Négatifs.

Le résumé de son introduction est le suivant : Pour le Secrétaire Général, il n’y a rien à craindre de l’avenir. Les agents de la SUGE ne risquent rien et ne seront pas remplacés par des Agent De Sécurité (ADS). Il assure par ailleurs que Gare et Connexion (G&C) connaît très bien les prérogatives de l’agent SUGE.

Pour SUD-Rail, la réalité est toute autre : L’avenir de la SUGE au sein de l’EPIC SNCF est moribond. G&C préfèrera toujours payer moins cher des ADS moins formés pour les laisser faire les Injonctions de Sortir des Emprises (ISE) sauvages, sous ses yeux complaisants.

Des déclarations des OS, M. Volant ne retiendra qu’une chose : son aversion de celle de SUD-Rail. Et nous le comprenons tant nous n’acceptons pas sa politique libérale, sa stratégie de liquidation des métiers… sa vision du remplacement du personnel SNCF par des salariés du privé, moins qualifiés !
On note aussi le peu de galanterie de cette direction qui a aussi coupé la parole à la CGT, car il fallait faire vite, la réunion n’étant prévue que pour deux heures, pour faire plaisir aux délégations des syndicats réformistes qui voulaient partir au plus tôt…

Mais sans nous montrer leur schizophrénie, comme l’UNSA et sa déclaration qui reconnaît que la SNCF va droit dans le mur, s’étonnant mêmes des conséquences néfastes de la réforme de 2014 et s’insurge (seulement 3 minutes ...) …

Le Secrétaire Général partage l’avis des OS sur le fait que le modèle économique de l’ARAFER n’est pas bon et qu’il faut progresser dans les discussions avec lui. Il évoque l’idée d’une « TAXE SURETE » (plébiscitée par certaines OS) et d’un socle minimal, proposé aux nouveaux entrants.

Pour SUD-Rail les ADS ont une place en gare, mais ne doivent pas prendre celle des agents de la SUGE. Ils ne doivent pas assurer des missions d’agent SUGE, comme par exemple les filtrages.

Pour la Directrice Sureté « il faut hisser la sureté au même niveau que la sécurité » … pour ce faire, il faut une politique sureté qui se traduira par la fameuse taxe sureté. Elle assure donc qu’elle expliquera à l’ARAFER que la sureté ne peut être marché concurrentiel.

Quant à lui, le DRH SUGE explique que la Surveillance Générale a une gestion des emplois équilibrée et comble les départs. En 2017 il a été signé 299 contrats de travail, pour au final garder 250 agents (il faut donc comprendre qu’il y aurait eu 49 démissions et échecs au constat). Pour le DRH les démissions s’expliquent par le fait que toutes les forces « régaliennes » (police, gendarmerie, pénitentiaire) recrutent, comme les polices municipales. Pour lui, la SUGE sera mieux formée aujourd’hui qu’elle ne l’était auparavant, ce que nous avons contesté en démontrant que la direction de la sureté a réduit les heures de formation, comme le TIS par exemple. Tous les 5 ans il doit y avoir une formation « TRONC COMMUN » de 5 jours : Elle sera maintenue, mais pourra être réduite, au motif qu’une journée de formation par an est devenue obligatoire pour une remise à niveau …

L’effectif disponible était de 2853 agents fin 2016, il serait de 2934 fin 2017, soit plus 81 agents ...


Documents à télécharger

  Tract "CR Comité National Sûreté - 15 décembre 2017".
Accéder à l'agenda complet

Les actualités SUD-RAIL

UNE PIÈCE OBSOLÈTE DE 1966 VALANT MOINS DE 150 EUROS PARALYSE LA GARE SAINT-LAZARE !
Ce matin, mercredi 13 juin 2018, le trafic a été interrompu à l’arrivée et au départ de la Gare (...)
DCI du 4 Juin 2018
Monsieur le Directeur, Dans le cadre des mouvements de grève actuels au sein du GPF SNCF (...)
DCI du 29 Mai 2018
Monsieur, Conformément à l’article 4.2 du titre II de la RH 0826 modifié par l’avenant 2 du 19 (...)
DCI du 29 Mai 2018
Monsieur, Conformément à l’article 4.2 du titre II de la RH 0826 modifié par l’avenant 2 du 19 (...)
Voir toutes les actualités