SUD Rail
MENU

L’info ADC

- Fin des autorisations de départs
Sous prétexte d’un processus de départ des trains qui n’a pas évolué depuis les années 70 (preuve d’un gage de sécurité), d’une demande de l’EPSF et surtout afin de facilité l’accueil des nouvelles entreprises ferroviaires, la direction va revoir totalement les procédures de mise en mouvement des trains. La mise en œuvre est prévue le 15 décembre 2019. La direction commence à divulguer timidement ses projets et on peut dire que c’est la douche froide !!
- VIDAGE DES RAMES PAR LES ADC !!!
Sur les régions Pays de Loire et Grand Est, les activités vont bien plus loin quand elles modifient les CLE (Consignes Locales d’Exploitation). Sous prétexte du plan CAP TER 2020, dont le but est de supprimer des missions structurant le cœur de métier des chefs de services, ces deux régions souhaitent transférer les visites des rames à l’arrivée (VAE) aux ADC !
A Sablé sur Sarthe , les chefs de services ne donnent déjà plus le départ ; ils ne visiteront bientôt plus les rames avant garage. Cette tâche serait dévolue aux ASCT et aux ADC ! Ce dernier devra aussi manœuvrer les aiguilles, retirant ainsi les dernières missions de sécurité du Chef de Service.
Ces projets ne touchent pas que les « petites » gares, puisque à Strasbourg, avant toute évolution vers les voies de service ou de stationnement, le vidage de la rame, suite à un train commercial, devra être fait par l’ADC.
- FIN DU RUNGIS, « LE TRAIN DES PRIMEURS » ???
La SNCF et les chargeurs ont annoncé la fin du train Perpignan-Rungis en raison du surcoût occasionné par le remplacement des wagons frigorifiques qui ne seraient plus aux normes...
Il y a moins de 5 ans, il y avait encore 2 trains par jour qui remontaient des fruits et des légumes vers le plus grand marché de France.
En 2010, la gare de déchargement a été totalement refaite à neuf pour plusieurs millions d’euros.
Une nouvelle fois, ce sont des dizaines de camions qui effectueront ce trajet quotidien de plus de 1000 kms, bien loin des préoccupations environnementales que devrait avoir une entreprise de service public ferroviaire
- AUTO-TRAIN
La direction a pris la décision unilatérale de l’arrêt de l’Auto-Train en fin d’année, pourtant ce train anciennement Train Auto Couchette (TAC) transportait des milliers de voitures et leur propriétaire par an.
Cette interruption de trafic a été complètement orchestrée par la SNCF. En effet, elle a sciemment choisi d’arrêter les trains couchettes, alors que de nombreux pays européens les relancent, elle a réduit drastiquement les trains internationaux, elle a réduit la desserte des TAC de 12 gares à 5 gares desservies et enfin elle a limité cette activité aux seuls mois d’été.
Pour les ADC c’est 1494 journées de service qui vont être supprimées.
Des dizaines de postes sédentaires et de sous-traitants sont menacés.


Documents à télécharger

  Le bulletin d’information de la filière Traction.
Accéder à l'agenda complet

Les actualités SUD-RAIL

Nos patrons sont les premiers fossoyeurs de la SNCF !
Il aura fallu attendre 6 mois pour que la vérité éclate ! La direction nous annonce qu’à partir du (...)
Suivez le procès au quotidien du 6 mai au 12 juillet
Du 6 mai au 12 juillet, se tient le procès d’anciens hauts dirigeants de la multinationale France (...)
Il fait trop chaud au boulot, ON FAIT QUOI ?
LES RISQUES DU TRAVAIL EN PLEINE CHALEUR Dans les jours qui viennent, il est prévu des (...)
Vidéo de Solidaires sur le mensonge des retraites à points
Le gouvernement prévoit une nouvelle réforme des retraites. Sous couvert d’harmonisation des (...)
Voir toutes les actualités