SUD Rail
MENU

Le gouvernement veut retarder les départs en retraite dès maintenant

Jean Paul Delevoye devrait annoncer le contenu de la réforme le 18 juillet. Mais, sans attendre la retraite à points dont la mise en œuvre est prévue en 2025, après une période de transition de cinq ans, le gouvernement veut retarder les départs en retraite dès maintenant.

Non content de vouloir changer totalement notre système de retraites par un système à points en remettant en cause le calcul découlant des meilleurs salaires ou du dernier indice pour les fonctionnaires, le gouvernement prévoit dès cet automne d’aggraver les conditions dans lesquelles ceux et celles qui doivent partir en retraite avant la réforme pourront partir.

Alors qu’une « concertation » a duré pendant plus d’un an avec grand renfort de publicité, des mesures autoritaires devraient être mises en œuvre dès cet automne. Tout cela ne présage rien de bon pour la suite.

L’objectif du gouvernement est double :

- Il veut récupérer de l’argent sur le dos des travailleur-euses et des futur-es retraité-es, donc faire travailler plus longtemps et donner moins en échange. Récupérer de l’argent parce que sa politique au profit des plus riches et des grosses entreprises plombe les comptes de la sécurité sociale et le budget de l’Etat.
- Il veut aussi faire une transition « douce » avec sa réforme, qui prévoit d’établir un système à points, en dégradant encore les conditions dans lesquelles les personnes prendront leur retraite maintenant jusqu’à l’application de la nouvelle réforme. Ainsi tout le monde sera perdant… à partir d’aujourd’hui.

Comment veut-il s’y prendre ?

- Il envisage d’accélérer la réforme de 2014 : en allongeant plus rapidement que prévu la durée de cotisation nécessaire pour obtenir le taux plein (c’est à dire sans décote). Ce qui voudrait dire que la durée nécessaire de 43 ans de cotisations serait atteinte pile-poil au moment de l’entrée en vigueur de la nouvelle réforme.
- ou alors il mettrait en place dès maintenant un âge pivot à 64 ans, avant lequel, même si on a déjà la durée de cotisation nécessaire pour le taux plein, on aurait une décote… Donc tout le monde aurait une décote avant 64 ans.
… Et il peut aussi faire les deux en même temps !

Retraite à points, dégradation programmée dès aujourd’hui de nos conditions de départ, nous refusons toute remise en cause de nos droits.

Nous voulons :

- Partir à 60 ans sans décote, à 55 pour les métiers pénibles et sans remise en cause des droits acquis dans les régimes professionnels.
- 75% des meilleurs salaires ou du dernier indice pour le taux plein et aucune retraite au dessous du Smic.
- L’indexation des retraites sur l’augmentation des salaires.
- Des solutions existent : partager les richesses, augmenter les cotisations patronales.

La retraite concerne tous ceux et celles qui travaillent et aussi les syndicats, les associations, les gilets jaunes qui se sont mobilisé-es pour la justice sociale. Nous devons agir ensemble et rapidement pour mettre à bas ces projets qui veulent nous faire perdre notre vie à la gagner, travailler toujours plus dur et plus longtemps pour gagner trop peu.


Documents à télécharger

  Sans titre
Accéder à l'agenda complet

Les actualités SUD-RAIL

En grève et dans la rue le 24 septembre : Rassemblons nos luttes !
La rentrée sociale est marquée par l’accumulation de nombreux mouvements et une multitude de dates (...)
Mobilisons-nous pour la rentrée climatique et sociale !
L’évènement facebook et l’appel unitaire "Climat, justice sociale, Mobilisation générale" Les 20 et (...)
100 féminicides de trop au 1er septembre !
Début juillet, elles étaient 75 femmes tuées sous les coups de leur conjoint ou exconjoint... Au (...)
Réforme des retraites
Travailler plus pour travailler plus… le système transparent et universel de Macron ! Le (...)
Voir toutes les actualités