SUD-Rail
MENU

Manipulation et Effets d’Annonces !!

A grand renfort de communication, le gouvernement annonce un plan de relance de 4,7 milliards pour le ferroviaire… Mais après avoir mis en perspectives les éléments déjà actés et les chiffres fournis, SUD-Rail est en mesure de vous dire que tous les chiffres annoncées relèvent bien souvent de la manipulation, d’investissements déjà budgétés ou d’obligations réglementaires non financées depuis des années !!

Au final, il ne reste plus grand-chose des 4,7 milliards annoncées… quelques centaines de millions pour garder le Fret Ferroviaire sous perfusion ou racheter du matériel pour les trains de nuit afin de remplacer celui mis au rebut au lancement des cars Macron. Le constat est là, ce n’est pas ce plan qui développera le transport ferroviaire public de voyageurs et de marchandises car il ne contient aucune initiative nouvelle ou décision concrète pour atteindre des objectifs sans cesse renouvelés mais jamais atteint !

Petites lignes, la facture de la réforme de 2018 !

Lors de la contre-réforme ferroviaire de 2018, l’Etat a transféré les petites lignes sous l’autorité des régions, sans donner les financements nécessaires à la maintenance ou à la régénération, entrainant l’abandon progressif de milliers de kilomètres de voies. En annonçant environ 500 M€ cumulés pour ces lignes, l’Etat ne fait que répondre à un problème qu’il a lui-même créé il y a moins de deux ans !

Glyphosate et mise en accessibilité… des obligations à financer !

Débloquer plus de 100 M€ pour la mise en accessibilité des gares, c’est enfin se rendre compte que tous les acteurs se renvoient la balle du financement et que rien n’avance en dehors des grandes gares alors qu’il s’agit d’une obligation depuis plus de dix ans... Etat, Régions, Groupe SNCF, Gares et Connexions… Personne ne veut payer !

Quelques dizaines de millions d’euros pour financer la sortie du glyphosate de SNCF-Réseau, nous ne pouvons que nous en réjouir mais ce n’est que la transcription des promesses gouvernementales d’aide à l’ensemble des filières utilisatrices du glyphosate (Transports, Agriculture, Travaux publics…).

Plus de 2 Milliards d’investissement dans le réseau !
Un engagement voté de la réforme ferroviaire de 2018.

Sans doute pour se faire financer par l’Europe son plan de relance, l’Etat annonce près de 2 Milliards d’euros d’investissement de relance dans son plan de 100 Milliards, ce qu’il ne précise pas, c’est qu’il ne s’agit que de la continuité des dispositions sur le financement de SNCF Réseau et la régénération du réseau votées en 2018 et déjà mises en œuvre en 2019 … Comme on dit, plus c’est gros, plus ça passe !

Des mesures insuffisantes pour le FRET et les trains de nuit ?!

Prendre en charge la moitié du budget des péages FRET et attendre le doublement du trafic en dix ans est une véritable gageure. Aujourd’hui, pour sauver et développer le fret ferroviaire, il est nécessaire de reconnaitre son utilité publique et de prendre des dispositions réglementaires contraignantes pour mettre en œuvre un véritable report modal !
Coté trains de nuit, après les avoir supprimés au profit des « cars Macron » dont la plupart des acteurs ont jeté l’éponge, l’Etat redécouvre les bienfaits du train de nuit, moins de 2 ans après avoir détruit le matériel restant, il va maintenant débourser 100 millions d’euros pour du matériel qu’il confiera sans doute à une entreprise privée qu’il subventionnera grassement pour assurer un service jusqu’à alors effectué par l’entreprise publique !


Documents à télécharger

  Manipulation et Effets d’Annonces !!
Accéder à l'agenda complet

Les actualités SUD-RAIL

DCI COVID 18 septembre 2020
Manipulation et Effets d’Annonces !!
A grand renfort de communication, le gouvernement annonce un plan de relance de 4,7 milliards (...)
L’UTP déconfine son envie de libéralisme
Cette CPPNI du 02 septembre devait aborder : la mise en place de l’APLD, les garanties sociales (...)
Les salarié(e)s de la SNCF eux aussi se seraient bien passé(e)s ...
Les salarié(e)s de la SNCF eux aussi se seraient bien passé(e)s : * • Du blocage salarial qui (...)
Voir toutes les actualités