SUD Rail
MENU

Pour que chaque ASCT reste ASCT...

C’est maintenant que ça se joue !

Les projets de la direction sont maintenant clairs pour tous : elle veut faire la peau au métier d’ASCT ! Tous les choix récents, actuels ou annoncés pour l’avenir vont dans ce sens. La direction veut en finir avec l’idée même qu’un ASCT fait de l’accompagnement de trains ! Pour nos dirigeants, les ASCT doivent devenir des agents sédentaires, multitâ-ches, moins payés, et remplaçables par n’importe qui !

La mise en place des Accueil-Embarquements, de l’EAS, le déploiement des portiques, la création des ESV, sont des étapes vers cette mort du métier d’ASCT !!
Demain, la direction a prévu de remplacer l’Accelio par l’outil Cosmo qui sera déployé aux ASCT mais aussi aux agents d’Escale (après la tenu unique, ce sera l’outil unique). Dans la même veine, la direction prévoit aussi d’assermenter massivement les agents d’Escale.
L’ASCT n’aurait donc plus aucune spécificité propre, se verrait retirer le bénéfice de la réglementation roulante (Titre 1) et perdrait donc inévitablement leurs EVS. La boucle serait ainsi bouclée et le métier d’ASCT aurait vécu ! Plus rien ne différencierait l’ASCT de l’agent d’Escale dont les missions seraient du renseignement et de l’orientation dans les gares, du filtrage, et accessoirement quelques missions de régularisations à quai ou à bord.

SUD-Rail propose aux ASCT de réagir tous ensemble !

Il est indispensable de réaffirmer que, quelles que soient les réorganisations, l’ASCT doit avant tout rester un métier roulant !
Pour cela, SUD-Rail propose d’exiger :
- La garantie d’un maintien des ASCT au Titre 1 (quelles que soient les évolutions de métier à venir et les établissements auxquels ils seront rattachés).
- Que chaque journée de travail d’un ASCT comporte, à l’avenir, une partie de la journée à bord des trains, y compris pour les agents LAF ou Transilien.
- La création d’une prime ASCT de 450 € mensuels attribuable à tous les ASCT et comptant pour la retraite (le métier d’ASCT est et doit rester un métier spécifique. Il contient aussi de nombreuses missions et est reconnu en terme de pénibilité).
- Le maintien des accords locaux lorsque les ECT sont éclatés en ESV ou EST.
- Le maintien de parcours professionnels à l’ancienneté, lorsqu’au sein d’une même région, plusieurs ESV ont été créés (ceci afin que tous les ASCT aient la possibilité d’évoluer sur l’activité Voyages).
- Qu’aucune école ne sera organisée à l’avenir directement sur l’activité Voyages (pour que chacun apprenne le boulot d’abord en TER ou à Transilien, pour reconnaître ensuite l’expérience, pour garantir l’équité, et enfin pour donner des perspectives d’évolution à tous).
- Que des garanties soient données sur le déroulement de carrière des ASCT et donc que des quotas de positions, niveaux et qualifs soient garanties dans les années à venir aux ASCT malgré la création d’établissements multi-métiers.


Documents à télécharger

  Tract "LN Trains - ASCT".

Les prochains rendez-vous SUD-RAIL

mercredi
23
janvier
Commission Fédérale Juridique
Réunion des référents "Juridique" des syndicats régionaux SUD-Rail pour débattre des dossiers en cours.
mardi
29
janvier
Commission Supérieure de la Santé
Réunion de la Commission Supérieure de la Santé
mardi
29
janvier
Liaison Nationale SUGE
Réunion des militants SUGE des syndicats régionaux SUD-Rail pour débattre de l’actualité revendicative métier.
Accéder à l'agenda complet

Les actualités SUD-RAIL

Ouest Lyonnais : Les CRTT interpellent le directeur de région et obtiennent enfin des réponses !!
Voici plus de 15 jours que les CRTT étaient en grève avec des taux de participation importants : (...)
élections de novembre, un enjeu majeur pour la SUGE et pour l'EPIC SNCF !!!
Pour voter : Ne vous trompez pas !!! Si vous voulez un Compte Rendu des Instances où les (...)
Préavis de Grève du 12 Novembre 2018
Monsieur le directeur, Conformément à l’article L. 2512-2 du code du travail, nous vous déposons (...)
Préavis de Grève du 12 Novembre 2018
Monsieur le directeur, Conformément à l’article L. 2512-2 du code du travail, nous vous déposons (...)
Voir toutes les actualités