SUD-Rail
MENU

Retraites à points … On n’en veut toujours pas !!

La composition du gouvernement a peut-être changé mais la politique annoncée par Macron et Castex reste identique : à droite toute ! Même saupoudrée d’écologie, la soupe antisociale proposée est totalement indigeste. Alors que l’épisode pandémique n’est toujours pas terminé, les beaux discours sociaux de mars dernier ont donc vite été oubliés. Le monde d’avant est toujours bien présent avec ses inégalités abyssales, ses ravages sociaux et environnementaux, son chômage de masse, ses attaques contre les plus pauvres, les services publics et les libertés politiques.
Le monde des affaires et le grand patronat, premiers soutiens de Macron, n’ont aucun intérêt à ce que les choses changent. L’austérité annoncée est une nouvelle opportunité pour les patrons pour attaquer encore plus les droits sociaux !

Pas de report, le retrait !
Dans ce contexte, revoilà la réforme des retraites à points ! Qui plus est cette fois assortie de la suppression promise des régimes spéciaux ! La réforme de l’assurance chômage fera simplement l’objet d’ « ajustements » car pour Macron, il ne fait aucun doute que diviser par deux les allocations chômage pour des centaines de milliers de personnes, c’est relancer l’activité et sortir les gens de la pauvreté !
Le fait d’un report sur 2021 de ces deux dossiers ne change rien au problème : c’est l’abandon de la réforme des retraites et l’abrogation pure et simple de celle de l’assurance chômage que nous revendiquons !
Sans compter que, sous le prétexte de la crise et des déficits sociaux, comme celui de la caisse de retraites, on nous parle à nouveau de travailler « davantage », et donc travailler plus et surtout plus longtemps !Combien de fois faudra-t-il rappeler que la France en 2019, selon les données d’eurostat, c’est 37,4 h de durée hebdomadaire du travail quand la Suède c’est 36,4 h et l’Allemagne 35 (moyenne de la zone euro : 36,6)

Nous voulons un plan de relance… pas un plan d’austérité !
Le gouvernement clame qu’il « aidera » la SNCF dont le président annonce que le COVID a couté près de 2,4 milliards d’euros. Nous ne sommes pas dupes, cette aide est d’ores et déjà conditionnée à la réalisation d’un plan d’économies sans précédent ! Pour la fédération SUD-Rail, nous n’oublions pas que c’est bien l’état qui était à la manœuvre du plan de transport pendant la crise et que les chiffres annoncés taisent aussi les surcoûts dûs à la réforme ferroviaire de 2019 avec des coûts de structures et d’interfaces entre les 5 sociétés SNCF qui explosent !
Alors même que la productivité par cheminot ne cesse d’augmenter, nous refusons tout plan d’austérité qui verrait nos acquis sociaux remis en cause ou nos conditions de travail encore se dégrader…
Au contraire, dans le cadre d’une politique des transports écologique, nous revendiquons un grand plan pluriannuel de développement du ferroviaire qui ne se limite pas à quelques subventions pour le fret ferroviaire !

Le 17 septembre, par la grève et la manifestation, posons dans un cadre le plus unitaire possible une première pierre à l’édifice pour faire plier ceux qui ne veulent rien changer pour se gaver encore plus !


Documents à télécharger

  Sans titre
Accéder à l'agenda complet

Les actualités SUD-RAIL

DCI COVID 18 septembre 2020
Manipulation et Effets d’Annonces !!
A grand renfort de communication, le gouvernement annonce un plan de relance de 4,7 milliards (...)
L’UTP déconfine son envie de libéralisme
Cette CPPNI du 02 septembre devait aborder : la mise en place de l’APLD, les garanties sociales (...)
Les salarié(e)s de la SNCF eux aussi se seraient bien passé(e)s ...
Les salarié(e)s de la SNCF eux aussi se seraient bien passé(e)s : * • Du blocage salarial qui (...)
Voir toutes les actualités