SUD Rail
MENU

Une politique de vente qui exaspère les usagers et fait souffrir les cheminots !

Pour augmenter les bénéfices et forcer les usagers à se tourner vers le numérique, SNCF supprime des emplois, ferme les guichets. De plus en plus souvent, l’entreprise encore publique préfère ne plus vendre de billets : ainsi, dans certaines régions, il n’est plus possible d’acheter de billets de train dans plus de 30% des gares. Pour augmenter les résultats d’une entreprise, le plus simple pour un patron, c’est toujours de réduire le coût du travail.
En l’espèce, c’est bien dans un cadre unique de profits personnels que s’inscrivent les hauts dirigeants de SNCF, en fermant des gares et des guichets, en laissant les usagers seuls sur le quai !

Des voyageurs désemparés !

Nul besoin de chronométrer les temps d’attente pour voir le désarroi des voyageurs qui subissent, dans les gares, la désertification et la déshumanisation. Pour les gares où il reste des points de vente, bien souvent, ils apprennent, à cause d’une segmentation de l’offre de services, que malheureusement ils ne seront pas autorisés à acheter ou échanger leur billet.
Ces conditions génèrent une tension permanente, des déceptions et des agressions… La direction en est intégralement responsable. Dans les gares, les suppressions des personnels d’accueil, remplacés par défaut par des agents de sécurité non-formés, qui sont bien souvent les seuls interlocuteurs qui restent, engendrent des crispations et une baisse de la qualité de service.

Des agents qui souffrent !

Jamais la pression orchestrée par la direction de SNCF sur les agents des chantiers de vente n’avait atteint un tel niveau. Malgré les agents en pleurs, les accidents récurrents du travail, et les arrêts de travail qui explosent, la direction poursuit son travail de sape. Ainsi elle se refuse à embaucher des vendeurs et vendeuses pour réduire l’attente et préfère les envoyer faire de l’accueil/embarquement sur les trains… pour sécuriser son chiffre d’affaires pendant que ses salarié(e)s sont en souffrance !

Il n’est jamais trop tard pour changer les choses !

Pourtant, lors d’un séminaire de « managers » fin juin, Rachel PICARD, la directrice de SNCF Voyages, à reconnu que le rythme de fermeture des guichets et les suppressions d’emplois à la vente a été trop rapide… Mais il n’est pas envisagé pour autant d’inverser le processus.

SUD-Rail appelle la direction SNCF à stopper le processus de fermeture des guichets et à lancer un plan immédiat de ré-humanisation des gares et de réouverture des guichets. La fédération SUD-Rail, réaffirme son soutien à tous les agents qui donnent de l’énergie à maintenir le service public ferroviaire dans des conditions plus que difficile !


Documents à télécharger

  07.2019.communique.cheminots.guichets.ventes.pdf
Accéder à l'agenda complet

Les actualités SUD-RAIL

Préavis de grève " SNCF Réseau "
Conformément à l’article L. 2512-2 du code du travail, nous vous déposons un préavis de grève pour (...)
"Et voilà" n° 66 - Juillet 2019
Voilà, le bulletin "et voilà" numéro 66 des conditions de travail de juillet 2019. Au sommaire (...)
Le Fer Solidaire n°114
-2 à 3 heures d’attente aux guichets ! La SNCF dans la tempête médiatique ! La direction fait (...)
Contre la privatisation d’Aéroports de Paris, GAGNONS LE REFERENDUM !
La bataille contre la privatisation d’Aéroports de Paris est engagée et concerne la société toute (...)
Voir toutes les actualités