SUD-Rail
MENU

43 filles brûlées vives au Guatemala : Solidarité face à ce féminicide d’État.

La lutte pour la justice et contre les violences d’État est internationale.

Mardi 21 mars 18h : Solidarité avec le Guatemala. La lutte pour la justice et contre les violences d’État est internationale :

Ce mardi 7 mars 2017, 80 adolescentes ont fugué de leur foyer « foyer sûr, vierge de l’ascension » pour dénoncer l’exploitation sexuelle, les viols et violences dont elles sont victimes à l’intérieur même de ce centre d’accueil pour mineurs. 60 d’entre elles ont été ramenées de force par la Police Nationale Civile, puis enfermées à clé dans une petite pièce.

Dans la matinée du 8 mars, un incendie s’est déclenché dans cette même pièce et a provoqué la mort de plus de 40 jeunes filles de 14 à 17 ans.

Considérant que le gouvernement du Guatemala, en tant que responsable civil des centres de protection pour mineurs, est coupable d’un féminicide institutionnel et complice d’un réseau de traite humaine et d’exploitation sexuelle sur mineurs,
considérant que les politiques internationales capitalistes, racistes et sexistes sont responsables de ce système autorisant l’achat et la violence de corps d’enfant et de femmes, considérant que « la justice est indivisible : une injustice commise quelque part est une menace pour la justice dans le monde entier » (Angela Davis),

Nous répondons présent à l’appel des organisations féministes et associations de défense des droits de l’enfance et de l’adolescence pour former une action de mobilisation internationale devant les ambassades du Guatemala du monde entier.

Ensemble, nous exigeons :
- une enquête poussée sur les conditions de l’incendie et Justice pour les familles des 43 adolescentes,
- une enquête poussée sur les réseaux de traite humaine et Justice pour toutes les victimes de violences sexuelles,
- la protection immédiate des 600 jeunes survivants du centre et la considération de leurs témoignages,
- une restructuration totale de tout le système de protection de l’enfance et de l’adolescence en s’appuyant sur les propositions concrètes des organisations de sociétés civiles travaillant sur ce sujet.

En tant que communauté internationale, nous avons le devoir de rester vigilant à ce que justice se fasse et à se mobiliser pour le respect de droits humains de tou-te-s et tous !

Rassemblons-nous ce mardi 21 mars à 18h00 devant l’Ambassade du Guatemala, 2 rue villebois mareuil, 75017 Paris, métro Ternes ou Porte Maillot.


Documents à télécharger

  43 filles brûlées vives au Guatemala : Solidarité face à ce féminicide d’État - Paris-luttes.info
Accéder à l'agenda complet

Les actualités SUD-RAIL

DCI COVID 18 septembre 2020
Manipulation et Effets d’Annonces !!
A grand renfort de communication, le gouvernement annonce un plan de relance de 4,7 milliards (...)
L’UTP déconfine son envie de libéralisme
Cette CPPNI du 02 septembre devait aborder : la mise en place de l’APLD, les garanties sociales (...)
Les salarié(e)s de la SNCF eux aussi se seraient bien passé(e)s ...
Les salarié(e)s de la SNCF eux aussi se seraient bien passé(e)s : * • Du blocage salarial qui (...)
Voir toutes les actualités