SUD-Rail
MENU

Après ce 5 décembre historique, ne lâchons rien !

Toutes les Assemblées Générales de grévistes exigent le retrait du rapport Delevoye.

Le message et la détermination ont été les mêmes dans les centaines d’assemblées générales qui se sont tenues aujourd’hui dans toutes les régions. Cette fois-ci, le mouvement n’est pas limité à la SNCF, loin s’en faut : la grève a aussi touché les entreprises de transport ferroviaire privées, la restauration ferroviaire, l’Education nationale, la RATP, les transports urbains dans toute la France, Air France, EDF, la Fonction publique, les raffineries, de très nombreuses entreprises privées de divers secteurs (commerce, industrie, services, etc.). Ce sont plus de 2000 appels à la grève pour ce 5 décembre ; la grève générale est toute proche !

La fédération des syndicats SUD-Rail appelle les cheminotes et cheminots à reconduire la grève dans les assemblées générales de vendredi 6. Aujourd’hui, nous avons prouvé que la grève reconductible et le blocage du pays sont nos meilleures armes. C’est aussi ce que proposera notre Union syndicale Solidaires, sur le plan interprofessionnel, lors de l’intersyndicale nationale du 6 au matin.

Après les immenses manifestations du jeudi 5, pour gagner :

  • Nous devons renforcer notre grève, être présent-es sur nos lieux de travail tout le weekend, discuter, s’auto-organiser et débattre dans les Assemblées Générales.
  • Il faut préparer une nouvelle journée de manifestations interprofessionnelles et de généralisation de la grève. C’est déjà prévu dans de nombreuses villes pour samedi 7. La reconductible est d’actualité dans plusieurs secteurs ; elle doit s’installer partout et très rapidement.

Le gouvernement a peur, il a raison face à notre colère !

Déclaration du premier ministre : « les grèves et les manifestations se sont passées comme nous l’avons prévu ». Et voilà, c’est tout. Comme si le gouvernement n’avait pas de responsabilité dans cette situation ! La réalité c’est qu’il commence à perdre pied, les déclarations contradictoires de député-es de la majorité, voire de ministres, l’illustrent.

Au lieu de retirer son projet et d’entendre les revendications exprimées par la foule de manifestantes et manifestants et les grévistes, il continue son bla-bla auto justificatif. Il charge les médias de polariser sur une cabane de chantier ou une trottinette qui brûlent, pour cacher le mouvement revendicatif de masse qui a débuté !

La fédération SUD-Rail condamne les violences policières lors des manifestations. Nous dénonçons les gardes à vue de militants SUD-Rail qui se sont vus empêchés d’aller manifester.

Ce que nous avons créé ce 5 décembre, nous met en situation de gagner.
Plus nous serons nombreux et nombreuses à poursuivre ensemble la grève, plus vite nous gagnerons !


Documents à télécharger

  [La grève n°3] Après ce 5 décembre historique, ne lâchons rien !
Accéder à l'agenda complet

Les actualités SUD-RAIL

Convention collective : Les personnels ont des choses à dire
Les salarié-es des CSE/CASI et du CCGPF viennent d’apprendre que notre convention collective est (...)
Le mutin de Gares&co - Octobre 2020
SANTE / PREVOYANCE des agents contractuels
DCI COVID 18 septembre 2020
Voir toutes les actualités