SUD Rail
MENU

Les CRTT du T4 en lutte contre la future filialisation de leur établissement !

Le conflit est loin d’être fini.

Région par région la SNCF s’organise actuellement afin de faciliter l’ouverture à la concurrence et placer ses filiales.

Le métier CRTT avait été créé pour soit disant obtenir de nouveaux marchés et baisser les couts pour être compétitif face à une concurrence invisible à ce jour.

Parallèlement la SNCF éclate les établissements multi activités en établissement TER , Voyages , Transilien . Elle crée des ESV , des technicentres dédiés à une activité et des ET par produit . Une fois ces établissements créés il est très facile de filialiser et transférer le personnel.

Les exemples ne manquent pas : Quelques années après avoir rassemblé tous les services contribuant au tram train sur L’Ouest Lyonnais , la région AURA stipule sur la nouvelle convention qu’elle pourra expérimenter l’ouverture à la concurrence sur l’Ouest Lyonnais . Idem pour les lignes de Mont Blanc.

Sur Transilien, la direction a pour projet de créer un Établissement propre au T4 (Aulnay/Bondy et prochainement Clichy Montfermeil).

Pour promouvoir son projet, elle rabâche inlassablement les mêmes motivations :
- créer une hiérarchie unique qui possèderait tous les leviers pour améliorer la qualité de la production ;
- faciliter la communication entre les différents métiers : CRTT – MATERIEL – PCTT – ASCT.

Si la Direction affirme qu’il n’y a pas de projet de vente à la découpe à court terme ni de développement de la polyvalence, tout indique le contraire et le fonctionnement du T4 se calque sur celui de Transkeo (T11) !

Déjà plusieurs démissions de CRTT sur Nantes , bientôt sur le T4 ?

Depuis deux mois le nombre de démission s’élève à 3, le dernier agent ayant démissionné s’est vu réclamé le remboursement de sa formation (montant s’élevant à plus de 10000€). La Direction est consciente du nombre d’intention de démission et cherche à faire un exemple afin de dissuader et garder les CRTT en otage s’ils venaient à perdre motivation...

La création d’un tel établissement entrainerait la remise en cause des déroulements de carrière de tous les agents, le développement de la polyvalence et la préparation d’une entité prête à être privatisée.

Après avoir livré la ligne T11 à sa filiale Transkeo, pour faire des économies sur les conditions de travail, les déroulements de carrière et le nombre d’emplois, la SNCF cherche à nouveau à faire du dumping social au sein même de l’entreprise SNCF Mobilités.

Les cheminot-e-s de la ligne de Tram-Train T4 étaient en grève depuis le 5 février contre le projet de création de cet établissement dédié. Si le mouvement est suspendu le conflit est loin d’être fini !

SUD-Rail combattra par tous les moyens cette politique de casse sociale menée par la SNCF.


Documents à télécharger

  Tract "CRTT - T4".
Accéder à l'agenda complet

Les actualités SUD-RAIL

Affiche Retraites
Les préconisations du rapport Delevoye vont encore plus loin que celles de la cour des comptes
En juin 2019, la cour des comptes a sorti un rapport sur les régimes spéciaux de la RATP, SNCF et (...)
RAME Zefiro : La direction ouvre les portes à la concurrence !!
La direction ouvre les portes à la concurrence !! La SNCF et les cheminots ne sont pas à (...)
Vote de l’assemblée nationale : la majorité préfère le CETA au climat
L’Union syndicale Solidaires est membre fondateur d’Attac et a partagé les engagements de (...)
Voir toutes les actualités