SUD-Rail
MENU

Lyon-Turin : l’Assemblée nationale ratifie l’accord France-Italie en première lecture.

L’Assemblée nationale a donné jeudi son feu vert, en première lecture, à la ratification de l’accord entre la France et l’Italie pour lancer les travaux définitifs de la nouvelle ligne ferroviaire Lyon-Turin.

Censé lever les derniers obstacles à un colossal chantier de douze ans, l’accord franco-italien a été signé en février 2015, puis complété en mars 2016 par Matteo Renzi et François Hollande.

Si l’accord est validé par le Parlement français, les appels d’offres pour les marchés de travaux seront lancés en 2017 pour un lancement des chantiers en 2018. Soutenu par les deux pays, par la ville de Lyon et, jusqu’à récemment par Turin, ce projet est contesté depuis des années par des écologistes, tant côté italien que français. La chambre des députés italienne a approuvé le même document mardi, après le Sénat italien le 16 novembre.

Les partisans du projet, qui combine fret et transport de voyageurs, assurent qu’il permettra de réduire sensiblement le temps de trajet Paris-Milan, de contribuer à effacer la barrière alpine, et surtout de transférer l’équivalent d’un million de poids lourds de la route vers le rail, évitant ainsi l’émission de trois millions de tonnes de CO2 par an.


Documents à télécharger

  Lyon-Turin : l’Assemblée nationale ratifie l’accord France-Italie en première lecture - France 3 Rhône-Alpes
Accéder à l'agenda complet

Les actualités SUD-RAIL

Pénibilité : le nouvel accord fin de carrière n’est qu’un début !
Depuis plusieurs mois, à la suite de la réforme injuste de notre système de retraite, la (...)
FRET SNCF:Discontinuité Où en sommes-nous ?
À ce jour, 16 flux ont été repris, principalement par DB Cargo. Pour les 7 flux restants, seul (...)
Face à l’offensive contre l’accord de fin de carrière à la SNCF, rétablissons quelques vérités !
Fin 2007, à la suite de la contre-réforme des retraites sur les régimes spéciaux, la direction (...)
Orientations stratégiques du groupe SNCF : Les cheminots vont encore payer l’addition
Le Comité Central du Groupe Public Ferroviaire a été consulté sur les orientations (...)
Voir toutes les actualités