SUD-Rail
MENU

Mali : les cheminots en grève de la faim depuis plus de dix jours !

Les familles rejoignent le mouvement.

Au Mali, les cheminots maliens poursuivent leur grève de la faim entamée le 18 décembre. Ils réclament près de dix mois d’arriérés de salaire. Le gouvernement a annoncé avoir donné l’ordre de paiement de deux mois. « C’est insuffisant », estiment les grévistes qui durcissent le ton. Certains ont été admis à l’hôpital. Leurs familles sont venues les soutenir.

En plein centre-ville de la capitale malienne, sur l’une des voies d’entrée du siège de la gare ferroviaire, quelques dizaines de grévistes sont assis sur une natte, quasiment sur les rails. Après dix jours de grève de la faim, certains ont été admis à l’hôpital et d’autres sont très affaiblis.

Un médecin du travail est venu sur place les ausculter. « Ce sont des personnes âgées qui ont des pathologies chroniques, souvent. Il y en a certains qui sont hypertendus. Certains sont diabétiques et c’est un risque important avec le stress qui s’ajoute à ces différentes pathologies. C’est un risque important pour eux », explique le docteur Mamadou Maïga.

Le gouvernement a, semble-t-il, bien ordonné de payer deux mois de salaire sur les dix, mais si l’argent tombe dans les comptes bancaires, il risque de servir à éponger des dettes. Alors, les grévistes veulent le reliquat et poursuivre leur mouvement. « Nous préférons laisser nos foyers et venir ici, mourir ici. Ça, c’est une mort digne ! », affirme, décidé, l’un d’eux.

Pour soutenir les cheminots grévistes, leurs familles ont fait le déplacement. Leurs regards sont parfois insoutenables. Une situation qui tombe mal, au moment des fêtes de fin d’année.


Documents à télécharger

  Mali: les cheminots en grève de la faim depuis plus de dix jours - RFI
Accéder à l'agenda complet

Les actualités SUD-RAIL

[Liaison Commercial] SUD-Rail s’oppose à la politique patronale de destruction des postes d’agents des gares
Nous revendiquons : le maintien du service public 7 jours sur 7 des agents SNCF présents du 1er (...)
Vaccination, pass sanitaire … Après l’ignorance, voilà le mépris !
Il aura fallu plus d’un an après le début de la pandémie pour que le président de la république, (...)
L’heure n’est plus au constat. Par la grève, faisons prendre conscience à la direction de nos malaises et souffrances au travail !
En quelques années le cana RCAD a perdu les compétences Junior et Co, Auto train, bagages, (...)
L’ALLONGEMENT DU CONGÉ PATERNITÉ CONTRIBUE À L’ÉGALITÉ FEMME-HOMME
Depuis le 1er juillet 2021, le congé de paternité a été allongé passant de 11 jours à 25 jours (18 à (...)
Voir toutes les actualités