SUD Rail
MENU

Nous sommes porteurs d’avenir

Le Lien n°64


Comment en ce début d’année 2017 trouver des raisons d’être optimistes ? Certains sont encore moins bien logés que d’autres, les travailleurs du groupe Vivarte, avec ses magasins de vêtements et chaussures (André, la Halle aux chaussures, etc.)
vont subir des licenciements parce que les actionnaires ne les trouvent pas assez rentables, ou plus exactement ne leur fournissent pas assez de profits. Pour garder
leur emploi, ils vont devoir se battre.

Le froid du mois de janvier nous a obligés à dépenser plus pour nous chauffer
et bien des personnes âgées aux faibles revenus ont vu partir en fumée la partie
de la pension qu’ils utilisent à des dépenses autant contraintes : nourriture,
électricité, logement. Le froid de la météo et le gel des pensions ne vont pas
ensemble. Depuis 5 ans, nos pensions sont bloquées… NON ! Elles baissent,
car depuis ce temps, tout augmente, et la mutuelle en est un exemple.
Mais nous sommes rentrés dans une année électorale.

Et les promesses de « raser gratis », arrivent quotidiennement. Evidemment
du côté des ultra-libéraux tel Fillon, c’est vers la garantie d’augmentation des profits, de réduction des droits des travailleurs que l’on essaie d’accrocher l’électeur tout en se présentant comme un honnête catholique mais soupçonné d’avoir offert à son épouse et ses enfants des emplois fictifs.

Sur le même côté de l’échiquier, à l’extrême-droite la fille Le Pen dont le père tire sa gloire d’avoir manié la « gégène » pendant la guerre d’Algérie, tente de rallier à elle, (et elle y parvient) une partie des travailleurs déçus par ceux qui les représentaient historiquement. Elle attire des votes en instaurant la division entre nous, entre ceux qui sont de souche et ceux (ou leurs descendants) qui sont venus gagner ici leur pain plutôt que de mourir de faim chez eux et créer de la richesse qui sert à tous. Cette division sert les patrons car pendant que les travailleurs se regardent en chien de faïence, eux peuvent tranquillement les exploiter et en tirer plus de profits.
L’élection de Trump est une bonne leçon.

Bien des petites gens, des ouvriers menacés par le chômage ont crû aux promesses
du milliardaire Trump comme ici ils croient aux promesses de la fille du millionnaire Le Pen. Les Américains vont s’en mordre les doigts. Les premières décisions le montrent.

Un mur à la frontière du Mexique pour signifier que le danger vient de là, de l’autre côté du Rio Bravo. Soit la division de la classe ouvrière, instauration de la torture pour les prisonniers, comme Jean Marie Le Pen la pratiquait dans les prisons d’Alger.

Quant au PS, qui a pendant 5 ans fait progresser la richesse chez les nantis, ils nous ont montré lors du 1er tour de leur primaire qu’ils ne savaient pas compter. Faut-il y voir la cause de leur incurie pendant ces 5 ans.

Toujours est-il qu’ils ne méritent que notre mépris. Autant que Macron qui a quitté le navire pour mener sa propre barque, tentant de faire oublier sa participation à ce désastre.
Les autres candidats : Mélenchon, les Ecolos, l’Extrême gauche, chacun jugera
sur lesquels porter notre suffrage.

Une question reste posée : A quel moment de l’histoire de la Démocratie par
délégation, le sort des travailleurs a-t-il progressé ? Seulement aux périodes où
les salariés se sont levés et ont lutté pour améliorer leur vie !!! Faut-il pour autant attendre ces jours glorieux pour agir ? Certainement pas…

La vie peut être plus « solidaire », plus partagée. C’est ce que nous montrent les initiatives des films « Demain » ou encore « Qu’est-ce qu’on attend ? » qui montre comment la commune d’Ungersheim, en Alsace, a instauré une façon de vivre qui fait chaud au coeur. Donc, il y a des raisons d’espérer, ici et tout de suite.

La lutte du printemps, même si elle n’a pas gagné a permis à bien des jeunes de prendre conscience de cette force et servira dans l’avenir. Et à la suite de notre congrès fédéral, la nouvelle équipe s’est mise au travail : un journal bimestriel que chaque retraité reçoit à domicile en plus du « Lien », et pour ceux qui sont reliés à internet, le site SUD-Rail.com est en service et vous y trouverez toutes les infos de la Fédération y compris celles venant des retraités.

Notre blog reprend du service. Notre AG du 23 mars avec une équipe nouvelle va s’attacher à donner du punch à tous les retraités.

Armés de ces outils, nous adhérents Sud-rail actifs et retraités pouvons envisager l’avenir avec optimisme, celui de gens porteurs d’un monde meilleur que nous voulons construire jour après jour.


Documents à télécharger

  Journal des Retraités

Les prochains rendez-vous SUD-RAIL

jeudi
19
avril
Assemblée Générale "UNIRS"
Assemblée Générale de l’Union Nationale Interprofessionnelle des Retraité-e-s de l’union syndicale Solidaires.
jeudi
26
avril
CE Fret
Comité d’Entreprise de Fret SNCF.
Accéder à l'agenda complet

Les actualités SUD-RAIL

Préavis de Grève du 28 Mars 2018
Monsieur le Président, Monsieur le Directeur, Suite à notre DCI du 2 mars 2018, nous avons été (...)
Préavis de Grève du 23 Mars 2018
Monsieur le Président, Monsieur le Directeur, À la suite de la Démarche de Concertation (...)
La lettre Economique N°57
Au sommaire de la Lettre Economique numéro 57, vous trouverez : La dette : déficit (...)
DCI du 12 Mars 2018
Monsieur le directeur, A plusieurs reprises, la Fédération SUD-Rail n’a jamais caché son (...)
Voir toutes les actualités