SUD-Rail
MENU

Quartier du Mirail à Toulouse...

Stop à la répression et aux violences policières !

Depuis plus de 48h, des jeunes du quartier du Mirail à Toulouse s’affrontent à la Police.

Cette révolte des jeunes du Mirail exprime le ras le bol face à la répression quotidienne que subissent les habitants du quartier et aux injustices que vivent de plus en plus de citoyens, citoyennes, victimes de discrimination, d’homophobie, de sexisme, de racisme, de violences de la part des forces de l’ordre au service de l’État.

Les conditions de détention en prison et les violences qui y sont associées sont intolérables et la France a été plusieurs fois épinglée sur cette question par des institutions internationales. La jeunesse des quartiers qui vie sous pression policière et judiciaire permanente le sait bien et ne supporte plus cette situation.

Ces violences policières que les gouvernements assument sont malheureusement courantes. En parler en termes de dérive individuelle, c’est refuser d’en analyser les causes profondes :

- La dérive ultra-droitière ne fait que renforcer les discriminations,
- La politique ultra-libérale menée augmente les injustices,
- L’actualité récente démontre que la loi n’est pas la même pour tous (tes).

Pour la Fédération SUD-Rail, il est urgent de mener une politique pour faire face à l’échec scolaire, au chômage, aux dérives fascistes, aux violences policières, aux humiliations, à la pauvreté… Il faut en finir avec le système de défiance mis en place et se donner les moyens d’obtenir de nouveaux droits.

La Fédération SUD-Rail appelle à participer massivement à la marche blanche organisée jeudi 19 avril 2018 à 15h00, au départ de la Place des « Trois-Cocus » à Toulouse.


Documents à télécharger

  Communiqué "Quartier du Mirail".
Accéder à l'agenda complet

Les actualités SUD-RAIL

DCI COVID 18 septembre 2020
Manipulation et Effets d’Annonces !!
A grand renfort de communication, le gouvernement annonce un plan de relance de 4,7 milliards (...)
L’UTP déconfine son envie de libéralisme
Cette CPPNI du 02 septembre devait aborder : la mise en place de l’APLD, les garanties sociales (...)
Les salarié(e)s de la SNCF eux aussi se seraient bien passé(e)s ...
Les salarié(e)s de la SNCF eux aussi se seraient bien passé(e)s : * • Du blocage salarial qui (...)
Voir toutes les actualités