SUD Rail
MENU

Souffrance et suicides au travail...

Face à l’annonce de mesures largement insuffisantes, les organisations syndicales déposent une Alarme Sociale à SNCF.

Réunie ce jour afin d’aborder, avec la direction SNCF, les sujets de suicides de cheminots et de la souffrance au travail dans le Groupe Public Ferroviaire, la Fédération SUD-Rail fait le constat de l’absence de réponses concrètes face aux suicides ou aux tentatives de suicide, et face au management agressif dont sont victimes les salariés de l’entreprise publique.

Le premier trimestre 2017 a été impacté par un nombre exceptionnel de drames : des accidents graves, plusieurs suicides ou tentatives, de nombreux accidents mortels.

A chaque fois, l’organisation de la production, les moyens, les objectifs et une ambiance favorisant la répression et les pressions managériales se posent comme des éléments importants du contexte et sur ces points, l’entreprise n’apporte aucune mesure concrète qui pourrait inverser le phénomène, en annonçant simplement la création d’une commission de suivi dont les prérogatives et la capacité d’intervention n’iront pas jusque-là !

Concernant la transparence, et malgré un code de déontologie qui devrait l’imposer, l’entreprise se refuse toujours à communiquer le nombre de suicides dans le Groupe Public Ferroviaire et se refuse également à mettre en place des enquêtes CHSCT systématiques en cas de suicide ou de tentative de suicides d’un salarié. Se réfugiant derrière des structures exsangues et sans moyens réels (Action Sociale, Médecine du travail, Cellule de soutien psychologique…), l’entreprise dit se montrer sensible à cette problématique, mais le bilan est indiscutable ; il y a aujourd’hui, dans l’entreprise publique, un syndrome du management violent qui fait souffrir les salariés, des fois jusqu’à l’extrême.

En l’absence de réponses concrètes qui viseraient à faire disparaître ce mal-être au travail, face à une direction qui réfute tout problème et qui ne reconnaît pas les suicides et tentatives de ses salariés, la Fédération SUD-Rail s’est associée à une alarme sociale visant à exiger des dirigeants de l’entreprise publique des actions concrètes et une reconnaissance de ces problématiques en vue d’améliorer une situation que nous qualifions d’urgente.

Si tel n’était pas le cas, ils porteraient l’entière responsabilité des nouveaux drames qui viendraient à se produire.


Documents à télécharger

  Communiqué "Souffrance et suicides au travail".

Les prochains rendez-vous SUD-RAIL

mercredi
28
février
CC GPF
Comité Central du Groupe Public Ferroviaire.
mercredi
28
février
Comité National Solidaires
Rencontre de l’ensemble des structures nationales de l’Union Syndicale Solidaires.
jeudi
1er
mars
Bureau National Solidaires
Réunion du bureau d’animation de l’Union syndicale Solidaires composé des syndicats et fédérations membres de Solidaires.
Accéder à l'agenda complet

Les actualités SUD-RAIL

DCI du 22 Février 2018
Monsieur le Directeur, Le 8 mars est la journée internationale de lutte pour les droits des (...)
Est-ce ainsi que les hommes vivent ?
Le sublime poème d’Aragon se faisait l’écho des horreurs du XXe siècle. Hélas cette déploration est (...)
Direction FRET Combi-Express
Objet : Préavis de Grève. Monsieur le Directeur, À la suite de la DCI du 29 Janvier 2018 et de (...)
Les CRTT du T4 en lutte contre la future filialisation de leur établissement !
Région par région la SNCF s’organise actuellement afin de faciliter l’ouverture à la concurrence et (...)
Voir toutes les actualités