SUD-Rail
MENU

Un suicide devant le siège SNCF le jour de l’ouverture du procès Orange / Lombard !

Alors que s’ouvrait le procès de l’ex-DRH et patron D’Orange poursuivi pour s’être rendu coupable d’avoir mis en œuvre un management violent dans le cadre de la réorganisation de l’entreprise publique devenue S.A. « publique » puis S.A. « privée », la fédération SUD-Rail à été informé du suicide d’un salarié de la SNCF ce LUNDI 6 Mai.
Un agent des directions techniques de SNCF Réseau s’est jeté sous un train devant le siège de la SNCF … Dans la future ex-entreprise publique, sous la pression d’un management violent lié aux restructurations lié(e)s au pacte ferroviaire et d’une politique de privatisation/productivité/Suppressions d’emplois menée de manière brutale, on continue à compter les morts !

L’omerta pour ne rien faire !
Le décompte macabre continu pour les cas dont on peut avoir connaissance … Près d’une vingtaine depuis le début de l’année 2019, mais les dirigeants de la SNCF et le premier d’entre-eux s’entête à ne pas communiquer et à rendre public ce phénomène qui touche de plein fouet les travailleurs du rail. En décrétant l’Omerta sur le sujet, sans aucune justification sérieuse, la direction SNCF espère pouvoir s’exonérer de regarder la souffrance qu’elle crée à travers sa politique RH.

Depuis 3 ans, plus de 100 Suicides … et rien !
En 2016, lors d’une première alerte sur le nombre de suicides dans l’entreprise, la direction avait crée un « observatoire » avec les organisations syndicales mais en l’absence de volonté et de transparence patronale, après 3 rencontres, il ne s’est plus jamais réuni. Aujourd’hui, la direction SNCF annonce la création d’un comité de trois « personnalités », nommés, missionnés et défrayés par la SNCF… pour « observer et mesurer les conséquences du changement ». Pour la fédération SUD-Rail, c’est plus qu’insuffisant et bien en-deçà des enjeux. La SNCF doit faire la lumière sur les conséquences funestes du management et de la politique prescrite par les plus hauts dirigeants de l’entreprise, notamment concernant les suicides Il est urgent de mettre un coup d’arrêt aux pratiques managériales de la direction de la SNCF. A la veille de la mise en application du pacte ferroviaire et dans le cadre de celle-ci, il est nécessaire de redonner aux cheminot-e-s de l’espoir et des références claires en leur assurant, à tous égards, les moyens d’accomplir un travail de qualité en toute sécurité.

La fédération SUD-Rail renouvelle ses condoléances aux familles de nos collègues qui ont mis fin à leurs jours et étudie les possibilités qui lui sont données aujourd’hui pour forcer cette entreprise encore publique à enfin reconnaître qu’elle ne peut s’exonérer d’une certaine responsabilité dans la mort de ces salariés. Alors que la situation est alarmante, dans une période où les changements sont menés de manière violente, la fédération SUD-Rail va interpeller le gouvernement sur la situation et tiendra dans les jours qui viennent une conférence de presse.


Documents à télécharger

  Communiqué aux cheminots
Accéder à l'agenda complet

Les actualités SUD-RAIL

[Liaison Commercial] SUD-Rail s’oppose à la politique patronale de destruction des postes d’agents des gares
Nous revendiquons : le maintien du service public 7 jours sur 7 des agents SNCF présents du 1er (...)
Vaccination, pass sanitaire … Après l’ignorance, voilà le mépris !
Il aura fallu plus d’un an après le début de la pandémie pour que le président de la république, (...)
L’heure n’est plus au constat. Par la grève, faisons prendre conscience à la direction de nos malaises et souffrances au travail !
En quelques années le cana RCAD a perdu les compétences Junior et Co, Auto train, bagages, (...)
L’ALLONGEMENT DU CONGÉ PATERNITÉ CONTRIBUE À L’ÉGALITÉ FEMME-HOMME
Depuis le 1er juillet 2021, le congé de paternité a été allongé passant de 11 jours à 25 jours (18 à (...)
Voir toutes les actualités