SUD-Rail
MENU

SNCF et le devoir d’humanité.

Ouvrons nos locaux vides à l’accueil et à l’hébergement des populations en souffrance !

Dans cette période troublée par les guerres, la Direction SNCF avec la complicité des pouvoirs publics multiplie les mesures d’expulsion des demandeurs d’asile dans les gares et autres ensembles immobiliers lui appartenant.

SNCF deuxième propriétaire foncier du pays avec plus de 12 millions de m2 repartis sur 27 000 bâtiments et 20 000 hectares d’emprises foncières dont beaucoup sont vides suite aux stratégies d’abandon du Fret et des Trains d’Equilibre du Territoire, fait donc le choix de l’inhumanité en livrant à la rue les populations fuyant la guerre, la misère, la faim, la mort.

Cette situation honteuse permet d’alimenter les discours fascisants des plus populistes des politiques.

Ouvrir nos locaux, permettrait de ne pas condamner ces familles à l’errance, à être entassées dans des camps dans des situations sanitaires et de précarité indignes d’un pays comme le nôtre.
Les pouvoirs publics doivent prendre leurs responsabilités et organiser un accueil digne en pesant sur toutes ses composantes administratives et industrielles.

SUD-Rail appelle donc le gouvernement à rappeler la Direction SNCF à son devoir d’humanité en arrêtant les mesures scandaleuses d’expulsion, de dépôt de plainte et autres mesures de rétorsion d’un autre âge. SUD-Rail appelle au contraire la Direction SNCF à renouer avec l’esprit de solidarité sociale cheminot.

Ouvrons nos locaux vides à l’accueil et à l’hébergement des populations en souffrance !


Documents à télécharger

  Communiqué "Accueil Migrants".
Accéder à l'agenda complet

Les actualités SUD-RAIL

DCI COVID 18 septembre 2020
Manipulation et Effets d’Annonces !!
A grand renfort de communication, le gouvernement annonce un plan de relance de 4,7 milliards (...)
L’UTP déconfine son envie de libéralisme
Cette CPPNI du 02 septembre devait aborder : la mise en place de l’APLD, les garanties sociales (...)
Les salarié(e)s de la SNCF eux aussi se seraient bien passé(e)s ...
Les salarié(e)s de la SNCF eux aussi se seraient bien passé(e)s : * • Du blocage salarial qui (...)
Voir toutes les actualités